Translate

2 oct. 2016

Dragonfury, Tome 1 : Furie de Flamme.

                                

                                    Titre : Dragonfury, Tome 1 : Furie de Flamme.
     Auteur : Coreene Callahan.
Genre : Bit-lit.________
  Edition : Milady._______
         Nombre de pages : 431 pages.
Prix : 7.90€.__________


Résumé :

Les dragons vivent cachés parmi les hommes depuis toujours.

 Mais la guerre opposant les Nightfury aux Razorback va mettre un terme à des siècles de clandestiné et pousser Bastian, leader de son clan, dans ses derniers retranchements. Entièrement dévoué aux siens, ce dernier est confronté à un terrible dilemme : prendre pour compagne l'envoûtante Myst au risque de voir leur nuit de passion coûter la vie à la jeune femme, ou signer l'arrêt de mort définitif de toute son espèce...


Extrait :

 Bastian la rattrapa et, amortissant sa chute, la posa. Elle retomba à genoux sur le vinyle qui recouvrait la table. Il tira. Elle jura, s'efforçant de ne pas glisser vers lui. Lui saisissant les poignets, elle tourna, tentant de lui faire lâcher prise. Il gonfla les narines et, une intensité obstinée flamboyant dans les yeux, l'attira à lui.
- Oh, mon Dieu !
Un hurlement coincé dans la gorge, elle battit des bras. Il riposta en l'enveloppant dans son étreinte, l'enfermant contre son torse. Nom de Dieu, il était massif et musclé.
- Bastian... arrête. Qu'est-ce que tu... ?
Il grogna un truc – un mot qui ressemblait horriblement à « mienne » – alors qu'il glissait les mains sous le rebord de sa blouse. Il posa les paumes sur elle, sa peau contre la sienne, une seconde avant de coller les lèvres à son cou. Elle inspira brusquement, les poumons comprimés, pendant qu'il ronronnait. Ronronnait !


Avis :

 La difficulté avec ce roman, c'est de pouvoir s'imprégner totalement de l'univers. En effet, ce dernier est tellement original que j'ai eu du mal à m'y faire. Néanmoins le style me rappelle la saga « La confrérie de la dague noire » de J.R. Ward ou encore « Minuit » de Lara Adrian. Sauf que ce ne sont plus des vampires qui font le show mais des dragons ! Plus précisément, l'espèce est mi-humain et mi-dragon. Comme les métamorphes. Et franchement c'est une apothéose de particularité ce premier tome. Je suis ravie de cette lecture.

Bastian est donc le chef des Nightfury – Les bons dragons. Il cherche une femme pour engendrer un héritier et que leur espèce persiste. Il choisit de se sacrifier pour les siens au risque de causer la mort de la mère de son enfant. C'est un homme sévère envers lui-même ; quelqu'un de très loyal, n'aimant pas faire du mal autour de lui. Je me suis énormément attachée à ce personnage, surtout dans ces moments de sensibilité. Toutefois, ce n'est pas un héros parfait ; les non-dits vont le plonger dans une mauvaise position.

Myst Munroe est une femme à haute énergie. Kézako ? C'est une proie très en vue par les dragons ; ils préfèrent se nourrir de ces femelles donnant largement plus de pouvoir que les autres. En dehors de ça, son caractère est agréable et loin d'être agaçant. Certes, les mauvais choix s'enchaînent mais au fond c'est son destin. Elle fait des erreurs, se les reprochant ; malgré que ce ne soit pas complètement de sa faute. Elle est douce, pleine de vie et surtout très bonne enquêtrice, en particulier pour se protéger. Son héroïne est battante, sensuelle ; impossible de ne pas ressentir de l'admiration pour Myst.

La rencontre entre ces deux personnages est très violente, principalement pour la jeune femme. Son amie enceinte est morte devant ses yeux, elle prend la décision de sauver le bébé malgré tout, extrayant l'enfant du ventre de sa mère. Un homme avec une blouse d'infirmier arrive et là c'est le chaos qui commence. En quelques minutes à peine ; son monde bascule en découvrant les dragons et en se faisant kidnapper par Bastian. Des évènements déconcertants pour cette infirmière simple, rentrant dans une civilisation dont elle ignorait l'existence, jusqu'à l'instant fatidique.

Le couple se consume derrière un désir flamboyant. Pour Bastian c'est pratiquement l'enfer de vivre ça. Ils sont semblables aux flammes, sauf qu'ils restent des contraires, toutefois ça n'empêche pas l'attirance de se révéler. Ils vont plutôt bien ensemble, l'histoire d'amour est étendue, déployée. La luxure de cette romance s'avère être un délice, l'érotisme est plaisant tout comme la tendresse et les mots chaleureux. Bien sûr, ils vont rencontrer des hauts et des bas, comme dans tous les récits sentimentaux.

Rikar est le bras droit de Bastian, de plus c'est son meilleur ami et le prochain Nightfury à être au milieu des projecteurs. Un protagoniste qui m'intrigue au plus haut point. Sa façon d'être me plait, courageux et sa douceur est très enfouie. J'ai hâte de le découvrir un peu plus en profondeur.
Ivar, chef des Razorback. C'est un odieux personnage, toujours est-il qu'il est très intelligent. Cependant je n'ai rien éprouvé envers lui, sa lâcheté pour un méchant est étrange. Ou pas. Il est égocentrique, n'aimant que lui-même, égoïste et avide d'énergie.

La synopsis est intéressante, l'énergie des protagonistes et de l'écriture est entraînante du début à la fin. Les rebondissements envoient toujours plus de piment, tout comme les scènes charnelles. Le style de roman me rappelle beaucoup « La confrérie de la dague noire » de J.R. Ward ; dans la construction d'intrigue tout comme dans l'esprit de fidélité des frères d'armes. Néanmoins l'univers des dragons est attrayant, c'est un peu une nouveauté ; ils sont ne sont divergent pas tellement des vampires puisqu'ils ne peuvent pas sortir au soleil, se déplaçant donc de nuit. Il n'y a que des hommes, pour vivre ils sont obligés de boire l'énergie des femmes humaines et d'avoir des rapports sexuels avec elles pour avoir des fils. Dans tout les cas, certaine femme sont puissantes, tout repose sur l'alignement avec le Méridien, l'origine de la magie. Par contre, je suis mitigée sur le suspense, rien n'est trop surprenant avec cette œuvre. Heureusement que les émotions explosent l'ensemble de l'histoire. La peur, la haine, l'amitié, l'amour, la trahison, la colère, la peine et la passion ; les descriptions sur les sentiments ne manquent pas de valeur. Au-delà d'être précise, elles sont intenses et correspondent formellement au genre d'histoire.

Coreene Callahan, sa plume est vive et subtile. Aucune vulgarité. Seulement je ne suis pas entièrement convaincue par celle-ci. Au fond, je pense que c'est la traduction qui est mal travaillée. Dommage.

Le dénouement est regrettable, tellement négligé. Certes, c'est un final comme un autre, mais en vérité tout n'est pas terminé, cela se sent rien qu'avec les derniers mots. Ça me laisse drôlement sur ma faim. L'épilogue n'est pas écrit, ça se finit comme ça commence ; brutalement. De plus, les ultimes chapitres ne manquent pas de bataille. En même temps, deux clans sans lutte, ça serait ennuyant.

La romance est essentielle, dans la ligne de mire du récit. Les faits sont prévisibles, gâchant une immense partie du mystère. Le monde des dragons n'est pas ordinaire, c'est plutôt inventif. Bastian, Myst et tous les autres personnages ont atteint mon cœur. Sauf Ivar, bien évidemment. L'avantage de ce premier tome, c'est sans aucun doute les émotions qui sont d'une façon ou d'une autre très bien relevées. L'écriture de l'auteur est captivante, même si je crois que la traduction est incomplète. Une bonne lecture, « Furie de Flamme » donne un avant-goût sur une saga dès plus palpitante, la découverte de l'univers est marquante tout comme déroutante.


Note :
8.5/10.

2 commentaires:

  1. J'adore les couvertures de cette saga, et ça donne envie. Mais je voudrais terminer quelques sagas avant d'en commencer une nouvelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les couvertures sont vraiment très belle, je vais bientôt lire le Tome 2 de cette saga. :)
      En tout cas je te conseille de le lire ce premier tome, il est très sympa !

      Supprimer

Laissez un commentaire