Translate

30 oct. 2016

Sidhe, Tome 1 : La diseuse d'ombres.


Titre : Sidhe, Tome 1 : La diseuse d'ombres.
Auteur : Sandy Williams.
Genre : Bit-lit.
Edition : Milady.
Nombre de pages : 475 pages.
Prix : 8.20€.


Résumé :

Une guerre sanglante, un amour impossible.

 McKenzie Lewis est différente : elle voit non seulement les faes mais elle a aussi le pouvoir de retrouver leur trace lorsqu'ils se téléportent. Capacité inestimable pour le roi des faes piégé dans une guerre sans merci contre de sanguinaires usurpateurs de trône. Mais lorsque McKenzie est enlevée par ces derniers, elle se trouve confrontée à un dilemme : faire confiance à Kyol, le maître d'armes du roi qu'elle aime en secret depuis dix ans, ou à Aren, le meneur des rebelles, qui tente de lui révéler le véritable visage de la cour...


Extrait :

 Il esquisse un rictus.
- Je gagnerai ta confiance.
- Je douterai de tout ce que tu diras.
Avec un petit rire, il se détache du pilier et traverse le perron pour prendre ma main droite dans la sienne. Au moment où il m'aide à me lever, je commets l'erreur de soutenir son regard. Si près de lui, je cours le risque de me perdre dans ses yeux, surtout avec la chaleur de ses edarratae qui remontent le long de mes bras. Il incline la tête et me regarde de haut, amusé.
- Tu me poses un défi intéressant.
D'un doigt, il me caresse la mâchoire, et je suis submergée d'éclairs qui partent de mon cou pour envahir mon être. Un instant déboussolée, déstabilisée, je brûle d'une envie sur laquelle j'ai peur de mettre un nom.
Enfin, Aren s'écarte et ouvre la porte d'entrée.
- Viens, nalkin-shom. Je vais te border.
Quand enfin je reprends contenance, je lance à cet enfoiré mon regard le plus glacial. Pour une raison que j'ignore, il a l'air de trouver ça drôle.


Avis :

 Au départ en commençant ce roman j'étais assez septique ; je ne suis pas tellement une adoratrice des histoires de fae et donc de cet univers. Et pourtant je ressors très surprise par cette lecture, j'ai réellement beaucoup aimé ce monde assez spécial qui sort de l'ordinaire. En effet, l'auteur a réussi à me transporter complètement avec ce récit, j'ai été plongée dedans du début à la fin. C'est très rare qu'un livre puisse me prendre aux tripes comme ça, surtout avec ce genre en particulier.

McKenzie Lewis ; une humaine très différente puisqu'elle peut voir les faes, elle possède le don de double-vue mais pas seulement. Elle a aussi le pouvoir de lire leur destination dès qu'ils se téléportent. Une capacité grandiose pour la guerre qui se présage et qui a même déjà commencé, elle est sollicitée par tout le monde ; certains sont même prêts à la manipuler. Je me suis attachée à elle, même si parfois je l'ai trouvé naïve et pas assez sûr d'elle pour participer à toute cette folie. Par contre elle ne manque pas de courage, mais souvent de lâcheté sauf qu'au fil de l'histoire son comportement s'améliore, son personnage évolue et c'est une chose que j'apprécie énormément. Effectivement, pendant les instants propices où l'action éclate, elle est très dynamique – Des fois elle ne réfléchie même pas à ce qu'elle fait, elle fonce vers son but et c'est une chose que j'ai admiré chez elle. La peur ne la paralyse pas, tout ce qu'elle veut s'est être « normale ». Elle ne fait peut-être pas les bons choix au départ mais elle va savoir la vérité et combattre avec ses armes.

Aren est le meneur des rebelles ; il est aussi le ravisseur de McKensie. C'est un protagoniste pour lequel j'ai un énorme coup de cœur. C'est un homme séduisant mais qui aime jouer et il a une autorité très puissante, il est souvent entrain de taquiner mais c'est aussi quelqu'un qui veut se battre, voulant sauver son peuple et pour cette raison il est prêt à tout. Au fond c'est quelqu'un de bien, malgré l'enlèvement qu'il a commis. Il ne fait aucun mal à la jeune femme, ou juste un peu mais par dépit. Rien ne l'innocente mais quand il a des gestes attentionnés, des paroles qui réchauffent le cœur ;  comment ne pas tomber sous son charme ? Il est tout de même loyal et honnête, plus que quiconque dans ce livre.

Kyol est le maître d'arme du roi mais c'est aussi le petit ami secret de McKensie depuis dix-ans. Parce que si la Cour venait à apprendre leur relation, tout s'effondrerait. Kyol va protéger cette humaine inestimable mais il va commettre beaucoup d'erreur, surtout en lui mentant sur plusieurs choses. Mais il l'aime, hormis le fait qu'il accorde bien trop d'importance à la Cour et qu'il est peut-être autant condamnable que les autres, c'est un gentil garçon. Qui veut juste aider et gagner la bataille – Au prix de centaines de vies et de l'amour. Loyal, bien trop ? Oui. Pourtant je l'ai quand même apprécié, surtout à la fin du livre.

Que de rebondissement dans ce premier tome de « Sidhe » ; plusieurs fois j'ai été étonnée de constater que le mystère tiens la route jusqu'au dénouement. C'est même parfois frustrant et déroutant ce suspense, mais c'est ce phénomène-là qui m'a captivé le plus. Des révélations au compte-gouttes parfois, donc il y a de temps en temps des petites longueurs ; par contre le rythme ne s'essouffle pas, étant donné que l'intrigue est très énergique.

Il y a de l'originalité malgré un univers déjà inspiré par d'autre ; l'auteur a su mettre à profit son imagination et c'est vraiment plaisant de pouvoir faire une nouvelle découverte qui m'a séduite dans sa totalité. En plus de ça, il y a de la romance et elle est très légère, elle comble juste quelque vide mais elle ne prend pas le dessus sur le combat des protagonistes – Malheureusement le fait qu'il y est un « triangle amoureux » ne plait pas à tout le monde ; de mon côté il ne m'a aucunement déplu.

Les sentiments sont de temps en temps mis en valeur ; en particulier la confusion, la peur et le désir. Mais ils sont intégralement absorbés par les péripéties ; ce qui est un mal pour un bien.

Sandy Williams à un style de plume très accrocheur, son histoire m'a passionné de bout en bout. Son écriture est fluide, harmonieuse, riche. Le récit est plein de décadence – Destruction, mensonges, amour interdit –Mais l'allure avec laquelle les actions s'enchaînent m'a tenu tout du long et c'est grâce aussi à la plume de cet auteur qui est prenante.

Ce premier ouvrage de « Sidhe » m'a autant surprise que saisie. C'est de l'Urban Fantasy et normalement ce n'est pas mon genre de prédilection. Les héros sont attachants, occasionnellement agaçant mais ils sont surtout admirables ; avec en plus Aren le protagoniste masculin principal qui m'a fait vibrer. La particularité de ce roman c'est le suspense sans fin, qui m'a de temps à autre paru insoutenable seulement il est indispensable pour cette synopsis. Le charme de ce livre c'est aussi l'authenticité, ce monde très à part mêlé à la magie et à l'horreur du pouvoir est intéressant et enchanteur. Je me suis fait plaisir en lisant la plume et la fantaisie de Sandy Williams. En bien des points ce roman m'a stupéfaite et fasciné.


Note :
9.5/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire