Translate

23 oct. 2016

Twisted Love, Tome 1 : Sous influence.


COUP DE COEUR ♥.

Titre : Twisted Love, Tome 1 : Sous influence.
Auteur : A. Meredith Walters.
Genre : Romance.
Edition : Milady.
Nombre de pages : 415 pages.
Prix : 18.20€.


Résumé :

Jayme était morte. Je ne lui avais jamais demandé ce qui l'avait fait craquer cette nuit-là. Pourquoi elle avait tant eu besoin que je la prenne dans mes bras. Et je me haïssais tous les jours de ne pas l'avoir découvert. J'avais fait le serment de ne plus jamais reproduire cette erreur.

 Aubrey ne s'est jamais remise de la mort de sa soeur. Des années après le drame, elle reste persuadée qu'elle aurait pu faire quelque chose pour éviter l'overdose qui lui a coûté la vie. En quête de rédemption, Aubrey étudie les mécanismes de l'addiction et anime un groupe de parole dans l'espoir de venir en aide à des jeunes et de leur épargner le sort qu'à connu sa soeur. C'est là qu'elle rencontre Maxx, un bad boy au passé sombre, drogué et dealer. Il incarne son pire cauchemar, mais elle se sent irrésistiblement attirée par lui...


Extrait :

 Durant une scène particulièrement violente, je me détournai, n'ayant jamais été capable de la supporter. Je regardai l'épaule de Maxx, attendant que la scène soit finie. Sentant ses yeux rivés sur moi, je levai les yeux. Sur ses lèvres se dessinait un petit sourire.
- T'es une petite fleur délicate, hein ? me taquina-t-il, son souffle caressant mes cheveux près de mon oreille. 
Je pouffai et secouai la tête, et nos joues se touchèrent. Maxx écarta une mèche de cheveux de mon visage, et il se pencha pour m'effleurer le nez. Ses lèvres étaient toutes proches. Ses yeux ne quittaient pas les miens à la lueur de l'écran. Il fit glisser sa main le long de mon cou puis s'arrêta et prit fermement ma tête au creux de sa paume. Il posa tendrement son autre main sur ma joue, qu'il caressa du pouce.
J'eus soudain la bouche sèche. Je devais y mettre fin. Je devais dire quelque chose. Je devais reculer et mettre la distance nécessaire entre moi et cette escalade qui allait atteindre son point culminant.
Mais je ne pouvais rien faire. Je ne réfléchissais plus. Il n'y avait plus que l'anticipation.
- Je vais t'embrasser, Aubrey, dit-il doucement contre mes lèvres/
Je déglutis malgré la boule qui s'était formée dans ma gorge.
Mais je ne me dérobai pas.
Je ne pouvais plus me dérober à lui.
A l'instant où sa bouche rencontra la mienne, je me raidis. J'avais l'impression que le dernier semblant de pensée rationnelle luttait contre mes hormones surmenées pour avoir le dessus. Mon cerveau essayait désespérément de m'empêcher de commettre un acte sur lequel je ne pourrais revenir. 
Puis la langue de Maxx effleura le pli de ma bouche, et j'entrouvris les lèvres pour le laisser entrer.
J'avais succombé.


Avis :

 Cette histoire d'amour est déraisonnable au possible, tout en étant bouleversante. C'est un brise cœur ce roman, toujours est-il qu'il y a des instants entre les personnages qui sont pleines de joies, au goût d'espoir. Je n'ai pas versé une larme avec cette lecture, mais ce n'est pas tellement important puisque j'ai quand même eu la gorge nouée pendant une grande partie du récit. Je me suis sentie mal pour les héros, je ressentais une profonde connexion avec eux qui m'a chamboulé du début à la fin.

Aubrey Duncan est une jeune femme de vingt ans. 3 ans après la mort de sa sœur cadette, elle choisit de faire des études de psychologie. Et pour obtenir son diplôme, elle doit faire du bénévolat auprès d'un groupe de soutien pour toxicomane en tant que Conseillère. Elle se sent coupable du décès de Jayme, elle n'a pas été présente pour celle-ci ; pensant trop à ses études et à ses amis et elle s'en veut pour cela et pour avoir fait en sorte d'oublier certaine situation. J'ai beaucoup aimé cette fille, elle est plutôt mature et pourtant elle va se jeter à corps perdu dans une relation peut-être vouée à l'échec, en mettant son avenir en péril. Ce qui est clair, c'est que même si elle éprouve de la honte et de la culpabilité en étant avec un patient du groupe qu'elle co-anime, l'amour reste une émotion bien plus forte. Mais ce que j'ai vraiment apprécié chez son personnage, c'est le fait qu'elle assume à la fin et qu'elle ne regrette en rien son choix ; en particulier parce que grâce à cette relation elle comprend qu'elle est plus forte que ce qu'elle pensait.

Maxx Demelo est un homme qui n'a pas confiance à lui, il ne croit plus en rien. Sauf aux comprimés dont il se drogue. C'est quelqu'un de brisé, il pense être un raté. Il m'a plus qu'ému ce personnage, en plus de ça il m'a ouvert les yeux sur certaine chose que je ne comprenais pas jusqu'à maintenant. Tout compte fait, c'est un dealer pour aider son petit frère de seize ans ; ensemble ils n'ont plus personne sauf leur oncle profiteur et méchant. Mais Maxx doit participer au groupe de soutien obligatoirement par injonction du tribunal. Et il tombe sous le charme d'Aubrey. J'ai aimé sa persévérance avec elle, mais pas son idée que ses cachets, sa drogue est mieux. Au fond il essaye de fuir ses propres pensées, c'est poignant et alarmant. Mais quand il est heureux ? C'est un héros magnifique, plein de vie et surtout profondément séduisant. Ses choix, ses erreurs ; ne sont pas seulement ça, c'est aussi son combat pour survivre et peut-être renaître de ces cendres ; parce qu'il n'est pas suicidaire mais juste accroc à quelque chose qu'il ne gère pas. Et puis quand des gens lui disent qu'il est toxicomane, il est dans le plus grand déni. Dans ces moments là, j'ai juste eu l'envie de le secouer pour qu'il se rende compte de ce qu'il fait de lui-même, il est dans une autodestruction franchement inquiétante. Pour le moment il ne souhaite pas se battre, mais probablement qu'une certaine femme va le pousser vers ses retranchements. Je me suis véritablement pris d'affection pour Maxx.

X est quelqu'un d'anonyme, ou presque. Son art, j'imagine avec très limpidité ses œuvres artistiques et j'ai juste envie de les admirer. Franchement c'est original de mentionner cette discipline, en plus ce talent convient parfaitement au protagoniste pour lequel je n'en dirais pas plus.

Brooks et Renée sont les deux personnages secondaires, meilleurs amis d'Aubrey. J'ai eu quelques difficultés à les apprécier. Renée est au plus bas, elle se laisse faire par un mec qui n'en vaux absolument pas la peine ; elle n'est pas idiote pourtant, mais l'amour est certainement aveugle. Brooks est amoureux d'Aubrey depuis très longtemps, au début je l'aimais bien mais petit à petit quelque chose commençait à me déranger venant de ce protagoniste ; toutefois c'est un homme intelligent. Cependant il y a aussi Landon et Marco, l'un est le petit frère et l'autre le meilleur ami de Maxx. J'ai bien aimé le « gamin », il est plutôt drôle et attachant, mais il est aussi vulnérable ; en vérité on en découvre assez peu sur lui, ce qui est un peu regrettable. Et sinon pour l'ami, il a l'air malin mais j'avoue que je ne le porte pas dans mon cœur, il ne prend pas soin de son camarade ; ce n'est pas très sympathique de sa part, il est égoïste, comme la plupart des personnages d'ailleurs dont les principaux ; toujours est-il que Marco c'est le plus redoutable dans ce défaut.

La relation entre Aubrey et Maxx est passionnante, captivante du début à la fin. La personnalité de Maxx me rappelle un peu Hardin dans « After », quand il pleure pour sa belle, quand il souhaite se surpasser pour elle alors qu'il est mal dans sa peau et dans sa propre existence. Aubrey et Maxx quand ils sont ensemble c'est le bonheur complet, pourtant derrière tout ça les non-dits menace leur couple, en particulier ceux du garçon. Mais la fille n'en parle pas non plus, elle essaye de croire que tout se passe bien quand il n'est pas à ses côtés, mais elle sait très bien qu'il la trompe avec ses pastilles. Mais le sujet est comme un point de suspension entre eux, c'est celui qu'il ne faut surtout pas aborder. Elle ne peut pas lui demander d'arrêter puisqu'il ne l'écoutera pas ; Lui ne dit rien pour éviter de l'exposer à sa chute et à son pire cauchemar qui est de dealer. Pourtant même si Aubrey choisit de ne pas avouer ce qu'elle ressent pour lui, elle est amoureuse de cet homme déchiré. Maxx est comme un masque, il change de personnage en un claquement de doigt sauf quand il est avec cette femme ; seulement là il est véritable, lui-même. Mais son problème c'est que cette fille ne suffit pas, il a toujours besoin de se mettre KO. Ce n'est pas une romance malsaine, pas totalement. Néanmoins ils vivent quelque chose de fort, de profond... Et si l'amour pouvait les sauver de leur propre destin ?

Le style de synopsis est vue et revue, c'est de la New-Adult ; et si vous avez aimé « After » alors ce roman est fait pour vous, de plus il est largement mieux puisque les héros ne sont pas agaçant. Ils sont pratiquement conscient de ce qu'ils font, mais ils veulent essayer malgré tout ; au prix d'une rupture, d'un renvoi, d'un chagrin d'amour. Mais je suis sans contexte soulagé de l'authenticité des sentiments et des protagonistes, ils ont des petites ressemblances avec « After », en particulier Maxx avec Hardin. À part ça, c'est tout simplement unique ce genre de récit ; rien que pour le thème traité c'est une perle cette œuvre. Le réalisme joue aussi son rôle, c'est juste véritable ce genre d'expérience et c'est ça qui est magique.

Les sentiments sont intenses et parfois doux, avec des notes de désespoir. Le dénouement laisse ces émotions sur le côté, pour mettre en avant l'espoir. Rien ne peut être plus beau qu'un livre avec des fragments de ce sentiment qu'est l'espérance. C'est puissant et ça donne des frissons. En outre, les sensations sont aussi décrites par des citations comme « L'espoir est cette chose à plumes qui se perche dans l'âme et chante inlassablement un air sans paroles. » d'Emily Dickinson. Très beau choix de l'auteur, ça correspond entièrement à l'histoire.

La plume de A. Meredith Walters est fluide, plaisante et de temps à autre poétique. Elle a une écriture pleine de charme, surtout parce qu'elle est naturelle. Avec cet auteur les descriptions, les développements sont l'une des choses les plus réussies ; par contre les rebondissements ne sont pas présents étant donné qu'il n'y a pas forcément de mystère. Mais juste pour la façon dont elle décrit les instants volés entre Aubrey et Maxx, je suis enchantée par la beauté de sa plume.

Je déclare haut et fort que ce premier tome de « Twisted Love » est un pur coup de cœur. Aubrey et Maxx m'ont conquis d'une façon inoubliable ; ils sont tous ce que j'aime : Séduisants, Déchirés, Différents, Aspirants, Ambitieux, Naturels. Ce sont des mots qui les résument. Pour Maxx ses comprimés et Aubrey sont vitaux, il n'arrive pas à faire une croix sur l'un ou sur l'autre. Aubrey n'a presque qu'une idée en tête, le sauver ; pour se pardonner elle-même de la mort de sa petite sœur. Mais l'amour vont les liés d'une manière extrême ; entre les paroles omises, la honte et la culpabilité... Tout ne sera pas rose, bien au contraire. Les émotions sont profondes mais subtiles, sauf quand Maxx est tourmenté. Et enfin un ouvrage avec une fin digne de ce nom, il y a un revirement capital et ça m'a laissé sur une pointe de frustration, sur un brin de pas « assez » ; tout simplement parce que j'ai aimé cette histoire et que je suis curieuse de découvrir la suite des péripéties de Maxx et Aubrey.


Note :
10/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire