Translate

1 nov. 2016

La confrérie de la dague noire, Tome 2 : L'amant éternel.


Titre : La confrérie de la dague noire, Tome 2 : L'amant éternel.
Auteur : J.R. Ward.
Genre : Bit-lit.
Edition : Milady.
Nombre de pages : 549 pages.
Prix : 8.20€.


Résumé :

Une guerre fait rage à l'insu des humains.

Six vampires protègent leur espèce contre la société des éradiqueurs. Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire.

 Rhage est le plus redoutable et le plus dangereux d'entre eux, car il est victime d'une terrible malédiction: son démon peut s'éveiller à tout moment et mettre en péril ceux qui l'entourent. Pourtant, lorsqu'il est un jour chargé de la protection de Mary, une humaine, Rhage voit en elle son destin et son salut.
Quant à Mary, atteinte d'une maladie incurable, elle a depuis longtemps cessé de croire au destin ou aux miracles, et la vie éternelle n'est à ses yeux qu'une douce illusion. Tout va changer lorsqu'elle rencontrera les guerriers de la Confrérie... et surtout Rhage.


Extrait :

 - Tu dors tout habillé?
- Toujours.
- Ton peignoir a encore son étiquette, annonça-t-elle.
- C'est pour me souvenir la taille si j'en veux un autre. Voilà !
Il roula sur le côté en lui tournant le dos. Mais ça n'allait pas du tout, alors il retomba à plat et fixa le plafond. Une minute plus tard, il essayait sur le ventre.
- Rhage ?
Dans la pénombre, sa voix était douce, adorable.
- Quoi?
- Tu dors nu, pas vrai?
- Oui.
- Alors enlève ces vêtements ridicules. Ça ne me gêne pas.
- Je ne veux pas que tu te sentes... mal à l'aise.
- Ce qui me rend mal à l'aise, c'est que tu gigotes sans arrêt. J'ai l'impression d'être dans une essoreuse à salade.


Avis :

 J'avais lue le Tome 1 il y a un bon bout de temps et je m'en rappelais très peu en reprenant cette saga, néanmoins en lisant le résumé du précédent roman j'ai pu retrouver mes marques. Et ce tome est peut-être deux fois mieux, beaucoup plus approfondis dans les sentiments et surtout avec plus d'action, ce qui est indispensable dans ce genre : la bit-lit.

Cette fois le personnage principal est Rhage ; le plus dangereux des frères étant victime d'une malédiction. Au fond c'est aussi peut-être l'un dès plus vulnérable ; j'ai été touché par ses état d'âmes, elles sont sincères et c'est terrible ce qui le ronge, tout ce qu'il fait c'est lutter contre lui-même et dans un sens sa douleur est terrifiante. Mais il a du caractère, même s'il ne se sent pas digne d'être aimé, il est fort et courageux au fond et toutes ces parties de lui m'ont énormément plu.
Mary, une humaine atteinte de la leucémie va se retrouver dans le monde de la Confrérie de la dague noire, et ce qui est assez troublant c'est son calme même si parfois elle manque de jugeote. Elle a une personnalité d'acier et une tendresse infinie, sa façon d'agir face à tout ça est limite déstabilisant, j'attendais qu'elle craque mais non pas du tout, elle est restée presque impassible face à tous ces évènements et c'est dommage étant donné qu'elle fait partie du monde des humains et qu'elle aurait du avoir « peur ».
John, un nouveau protagoniste aussi qui sera je pense important pour la suite, toutefois il est peu présent dans ce tome ; j'espère en apprendre plus sur lui dans les prochains opus.
Et puis il y a Zadiste, un des six guerriers et c'est celui qui m'intrigue le plus, son côté méchant cache de lourd secrets et une longue souffrance. Et heureusement ça sera le héros du prochain roman ; et au peu de ce que j'ai vu cet homme, ce vampire là ; va énormément me marquer !

Ce que j'ai aimé c'est aussi lire autant de complicité entre ces frères de combats, ils sont loyaux entre eux et même si l'un des instants du livre est horrible pour eux tous, ils se tiennent les coudes jusqu'au bout et c'est ça la richesse de cette série ; cette famille unis pour le meilleur et le pire.

Je peux dire qu'il y a du suspense, surtout avec M.X et M.O qui ne me plaise pas tellement, rien ne ressorte d'eux à part une stupidité grandiose –oui je sais ce sont des gens fictifs, néanmoins J.R. Ward aurait pu les rendre plus intéressant que ça.- En effet, dès qu'il y a des passages avec ces personnages là, j'ai envie de ne pas les lire, sûrement parce qu'ils m'agacent profondément. Bref... le mystère est là, c'est sûr, mais ce qui est génial c'est le fait qu'il soit léger alors qu'au contraire il va durée longtemps ce « suspense ». C'est contradictoire ce que je dis sauf que dans mon esprit les révélations ce font mais au compte goutte et le pire c'est qu'on ne s'en aperçoit même pas. Il est trop fort l'auteur !

En fait dans ce second roman de la Confrérie de la dague noire ce qui est important c'est l'émotion qui s'en dégage ; entre Rhage qui a une malédiction a porté sur le dos –vous comprendrez mon jeu de mot si vous l'avez lu ou si vous le lisez.- et notre chère Mary qui est gravement malade. Tout ça c'est très émouvant et il y a des moments entre les deux qui sont vraiment touchant. Vers la fin j'ai eu les larmes aux yeux et c'est surprenant parce que c'est rare ce genre d'émotion forte dans la bit-lit.

Dans l'ensemble ce deuxième livre m'a convaincu, que ce soit dans l'action ou dans le suspense ou encore dans les émotions et la plume de J.R. Ward. La seule chose qui m'a gêné c'est les pages consacrées à M.X et M.O. À part ça c'est une excellente lecture, certes il y a de la longueur et le début a du mal à démarrer, n'empêche j'ai passé un très bon moment avec cette suite. Et puis les personnages sont vraiment attachants ; je garderai de bons souvenirs de Rhage et Mary qui ont une relation alchimique et très bien construite.


Note :
9.5/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire