Translate

22 nov. 2016

Les mystérieuses, Tome 1 : Jeux de masques.


Titre : Les mystérieuses, Tome 1 : Jeux de masques.
Auteur : Stella Knightley.
Genre : Romance.
Edition : Milady.
Nombre de pages : 430 pages.
Prix : 16.90€.


Résumé :

« Curieusement, le fait de savoir qu'il avait séduit tant de femmes ne me déplaisait pas, bien au contraire. C'est ce qu'on appelle l'effet Casanova. »

 Etudiante en histoire, Sarah Thomson se rend à Venise pour poursuivre ses recherches sur Luciana Giordano, envoyée au couvent au XVIIIe siècle pour avoir écrit un livre scandaleux attribué par la postérité à Casanova. Désirant percer le secret des Leçons d'amour, Sarah étudie le journal intime de la Vénitienne dans la bibliothèque privée d'un homme à la réputation sulfureuse. En échange de ce privilège, le mystérieux Marco Donato exige que Sarah le tienne informé de ses découvertes les plus scandaleuses. C'est le début d'une relation aussi intense que virtuelle, car Marco est passé maître dans l'art de se dérober. Au fil de ses recherches, Sarah découvre de troublantes coïncidences et se reconnaît en Luciana. Et si son destin était étroitement lié à celui de la belle Vénitienne ?


Extrait :

 Sarah : C'est mieux ?
Marco : Bien mieux !
Sarah : « Vous n'avez pas de travail à faire ? »
Marco : Si, mais c'est si ennuyeux. Divertissez-moi, Sarah.
Sarah : Et moi, vous ne me demandez pas si j'en ai ?
Marco : C'est une façon détournée de me dire que je dois vous laisser ?
Sarah : Bon, je peux vous accorder cinq minutes.
Marco : Ok, c'est parti. Parlez-moi de votre premier baiser.
Sarah : Pardon ? Mais je ne suis même pas sûre de m'en souvenir.
Marco : Mais si, voyons ! Toutes les filles se souviennent de leur premier baiser !
Sarah : Très bien. Il s'appelait Ben, et nous étions en petite section.
Marco : Non ! Je parle de votre premier vrai baiser.
Sarah : Pourquoi vous le décrirai-je ? Comment puis-je être sûre que vous n'êtes pas le chat de Marco ?
Marco : Question de vitesse. Les chats ne tapent pas si vite.
Sarah : Très bien... J'ai échangé mon premier baiser avec un jeune garçon prénommé Jamie Elwood. Nous avions douze ans. Je crois qu'il m'a embrassée pour relever un défi. Il avait le goût d'un chewing-gum aux fruits. Et vous ?
Marco : Aujourd'hui, c'est moi qui pose les questions.


Avis :

 Cette lecture où le mélange d'érotisme, de mystère et d'historique s'assemble parfaitement ; est une découverte surprenante. En commençant ce roman j'étais très sceptique, le côté « érotique » je l'attendais avec appréhension. Mais tout compte fait, celui-ci m'a étonné. En effet, il est vraiment très subtil puisque c'est l'énigme de la mystérieuse Luciana et les secrets de Marco qui sont les bases de l'œuvre. Du moins c'est mon avis. Le suspense et les rebondissements sont vraiment bien maîtrisés, tout comme la romance qui est raffinée ; captivant la lectrice que je suis, deux fois plus. De plus les révélations arrivent au compte goutte, j'ai essayé de comprendre les dissimulations pour réunir les pièces du puzzle ; mais même au dénouement certaines énigmes résident, me mettant dans une frustration insupportable.

Sarah Thomson est une jeune femme passionnée par l'histoire des femmes du XVIIIe siècle ; elle se rend donc à Venise pour enquêter sur la vie de Luciana Giordano. Et pour poursuivre ses recherches, elle étudie le journal intime de cette fille dans une bibliothèque privée d'un homme fantôme. Ensemble ils vont entretenir une relation virtuelle, où les sentiments prendront place. Sarah est intelligente, c'est ce qui m'a charmé chez elle. Autant j'ai eu l'impression qu'elle était un peu naïve, autant dans les dernières pages elle a énormément de caractère. Peut-être manque-t-elle de développement puisque sa quête d'information sur la Vénitienne est largement plus abordée. En tout cas j'ai été émerveillé par cette héroïne amoureuse d'une épopée différente et de ces dames cherchant la liberté. Brillante sans aucun doute, mais elle s'interroge beaucoup sur elle-même et ses sentiments pour deux hommes ; donne-t-elle une autre chance au garçon avec qui elle est restée plus de 7 ans ? Ou faire confiance à un inconnu invisible des yeux ? Franchement j'ai bien aimé Sarah, malgré qu'elle manque parfois d'approfondissement sur qui elle est elle-même.

Le récit de Luciana est plus que captivant, son histoire m'a coupé le souffle plusieurs fois. On en sait plus sur ce protagoniste des années 1750 que sur celle qui mène les investigations sur elle. Alors sincèrement j'ai adoré cette jeune fille qui a le cœur d'apprendre et de s'instruire, souhaitant découvrir le monde et peut-être bien le plaisir avec les hommes en trouvant l'amour. Elle a soif de liberté et de connaissance, difficile de l'en blâmer alors que son père lui interdit tout ça. Elle est naïve par sa faute, pourtant elle est très maligne surtout quand un prétendant l'a demande en mariage. Je me suis prise d'attendrissement pour Luciana, c'est un personnage saisissant.

Marco Donato est un homme à la réputation sulfureuse. Depuis 1999 plus personne ne l'a aperçu alors qu'il organisait des soirées mondaines et était entouré de femme plus belle les unes que les autres. Il autorise Sarah à entrer dans sa demeure pour consulter sa bibliothèque et le journal intime de Luciana ; ils vont échanger par email et plus tard par messagerie instantanée. Il ne souhaite pas se montrer, gardant le mystère sur son visage et sur ce qu'il s'est passé il y a plusieurs années. J'ai bien aimé ce personnage un peu étrange, étant mystérieux nous en savons pas suffisamment sur lui. Néanmoins quand il correspond avec cette jeune anglaise, il est très curieux et intéressant. Je considère que ce héros est unique en soit.

La synopsis est presque enrichissante, c'est loin d'être un roman érotique ordinaire. Il y a tellement plus que de la sensualité dans cette œuvre. Entre suspense et originalité, j'ai été servi pour apprécier ce livre dans son ensemble. C'est un récit pas commun, en effet il y a deux points de vues ; celui moderne de Sarah et celui de Luciana venant de III siècle avant. Ces deux femmes ont des traits en commun dans la personnalité et des morceaux de leur vie s'assemble. D'ailleurs ce destin miroir entre ces héroïne est très prenant, voir même captivant. C'est aussi un roman d'amour, cependant ce n'est pas une histoire sentimentale comme les autres. Entre Sarah et Marco la liaison est virtuelle, pendant tout l'ouvrage ils ne se rencontrent pas et ne se touchent pas ; donc le désir monte et la suite de cette saga risque d'être explosive.

Par contre je suis vaguement sur la réserve par rapport aux émotions. Celles-ci ne sont pas tellement approfondis, l'étincelle n'y est pas ; du moins avec Sarah. En revanche Luciana est touchante et son existence l'est également. Les sentiments existent bel et bien dans ce roman, sauf qu'ils sont un peu trop atténués ; laissant le mystère planer sur eux aussi.

La plume de Stella Knightley m'a séduite, elle est délicate et fluide. Par la même occasion j'ai découvert certains mots, le vocabulaire est épuré. Son écriture est douce, de temps en temps elle devient naturelle ; tout dépend de la situation. Elle met en scène deux points de vues, dont un qui se passe dans ce siècle et l'autre au XVIIIe siècle. Il faut avoir du talent pour faire cela. Les scènes érotiques sont légères et sans vulgarité, alors c'est plaisant à lire.

Pour conclure ; je suis vraiment heureuse de m'être laissée portée par ce récit. J'ai voyagé dans Venise avec les personnages, un grand plaisir d'imaginer cette ville par lecture. Sarah, Luciana et Marco sont des héros incroyables et différents les uns des autres, même si Sarah et Luciana ont des similitudes ; rendant leur lien harmonieux. L'histoire est passionnante, les recherches que fait la belle anglaise sur l'Italienne du passé sont attrayantes. La romance n'est pas le centre de la synopsis et c'est aussi pour cette raison que ce livre ne m'a pas laissé indifférente. Le mystère est bon, il est durable et extraordinaire ; même sur la fin du roman. D'ailleurs celle-ci est phénoménale alors qu'elle m'a mis sur ma faim. Ce n'est peut-être pas un coup de cœur, toutefois il en est que c'est un ouvrage dès plus charmant.


Note :
9.5/10.

1 commentaire:

Laissez un commentaire