Translate

12 nov. 2016

Off the Map, Tome 1 : Wild Love.


Titre : Off the Map, Tome 1 : Wild Love.
Auteur : Lia Riley.
Genre : Romance.
Edition : City.
Nombre de pages : 312 pages.
Prix : 17.90€.


Résumé :

 Pour oublier un drame familial, Natalia décide de changer de vie en partant pour six mois à l'autre bout du monde. A 21 ans, elle va vivre en Australie comme une simple étudiante. Sans problèmes. En tout cas, c'est ce qu'elle espérait jusqu'à sa rencontre avec Bran, un beau surfeur aux yeux hypnotiques.

Mais Bran vient de connaître la pire année de sa vie. Sa relation avec la fille de ses rêves s'est transformée en cauchemar et il refuse désormais d'aimer qui que ce soit, malgré son extrême attirance pour la jeune Californienne.

Bran peut-il tirer un trait sur un passé qui l'obsède toujours et accepter cette passion sauvage ? Et si c'était, finalement, l'histoire d'amour d'une vie ?


Extrait :

 - J'ai une confession à te faire.
Il pivote dans ma direction. Attends, je jurerais que ses pieds sont plus près des miens, désormais. Mes doigts se resserrent sur mes genoux. Il a des yeux plus magnifiques qu'il n'est permis pour un garçon.
- Je t'écoute.
- Tu n'es pas si effrayant que ça...
J'attrape un coussin derrière moi et je l'écrase sur son torse. Mon choix est fait. Je plaisante pour ne pas exploser ; la pression qui monte en moi est trop forte.
- Eh ! attention à ce que tu dis, Capitaine. Je peux être effrayant ! Très, très, très !
Il avance tout doucement sa main sur le coussin.
- C'est ça, oui.
Il s'approche, lentement. Il est tout près. Mon cœur bat la chamade. Mon pouls menace de dépasser la vitesse de la lumière.


Avis :

 Cette lecture ne m'a pas fais un grand effet, pourtant il y a un immense potentiel. Rien n'est approfondi, sauf les pensées des personnages. Le roman se lit très rapidement, en soi c'est normal puisque ; l'intrigue est pratiquement inexistante : Une rencontre, deux héros avec un passé difficile, une histoire d'amour compliquée avec les moments qu'ils vivent ensemble et rien de plus. C'est plat, vide d'émotion ; par contre la plume de l'auteur est plutôt belle, certaine citation m'ont marqués, laissant cela agréable à lire malgré beaucoup de faiblesse. Franchement l'originalité est à revoir, de la Romance New-Adult sans rien de bien palpitant. Pour couronner le tout, la traduction française est sûrement mal réalisée, avec quelques coquilles dont des fautes de frappes précisément. Côté mystère, c'est un entre-deux – me plaçant dans un statut mitigé, Bran est comme une ombre ; se cachant derrière un masque indéchiffrable. Pour l'ensemble du récit et l'héroïne, le suspense n'est pas forcément absolu.

Natalia de son surnom Talia est une jeune femme de vingt-et-un ans. Sa sœur aînée meurt dans un tragique accident et elle se sent terriblement coupable. Sa mère est partit vivre à Hawaï, refaisant sa vie et sa spiritualité complètement. Talia n'est plus elle-même, déjà avant même le drame elle vivait au côté de TOC ; des troubles obsessionnels compulsifs. Cela s'est empiré avec le décès de Pippa. Je ne peux pas dire que j'ai aimé Natalia qui se cache derrière des faux-semblants, c'est tellement difficile de la cerner ainsi. Néanmoins sa passion sur l'histoire est intéressante, tout comme son envie de se battre contre les démons qu'elle trimballe depuis bien trop longtemps me l'on fait admirer. Ses fissures et ses imperfections dansent comme des papillons, peut-être est-ce même exagérés ? Sa façon d'être est parfois agaçante, se plaignant souvent et ne traduisant que ses pensées dévastatrices, toutefois ce qu'elle a dans l'esprit n'est pas assez vif et touchant pour éprouver une seule étincelle, les émotions de cette fille ne règne suffisamment pour s'attacher indubitablement à elle.

Bran est quelqu'un de très fermé, exposant une apparence de « connard » sans pour autant l'être en vérité. C'est quelqu'un aillant souffert d'un manque profond d'amour de la part de ses parents, de plus il connaît la trahison de la seule femme qu'il n'ait jamais aimée. Bien qu'il soit intriguant, avec une âme pleine de sensibilité quand il souhaite se dévoiler ; c'est quelqu'un d'égoïste, éventuellement ce n'est qu'une simple impression. Au-delà, c'est un homme réfléchissant excessivement, tout comme Talia. En dehors de ça, je crois qu'il a réussi à me toucher imperceptiblement, quand même ses secrets et ses propres ténèbres sont mieux exprimées.

C'est l'histoire d'une rencontre entre une fille et un garçon. Ils sont en tout point de vue très semblable tout en restant différent l'un de l'autre, ils se complètent dans un sens. J'ai ressenti leur connexion, profonde et universelle ; ce n'est pas un sentiment ou autre, seulement dans un roman d'amour l'alchimie est importante, la relation entre Talia et Bran est la base du récit en vérité, il n'y pas de trame à part l'avancée de leur couple. La synopsis est trop simple, ordinaire ; dans ce style de littérature le scénario est toujours le même, avec soi des détails recherchés, soit des idées nouvelles mais le schéma est sans cesse identique ; ce qui ne me dérange pas spécialement quand la rédaction est bien construite. Grâce au protagoniste masculin le suspense tient un minimum la route, sauf que ça ne satisfait et ne compense pas les parties moins bonnes. De plus, c'est une œuvre potentiellement intéressante sur le plan des émotions ; malheureusement celles-ci me sont passées au travers.

Lia Riley a une plume envoûtante et surtout très naturelle. J'ai eu un petit faible pour certains fragments de son livre, par exemple : « Ne brise pas ton cœur en essayant de te battre contre le monde. » - Cette phrase, toute simple et authentique, m'a envoyé un message et un de ceux qu'on retient toute une vie. L'écriture de l'écrivaine est fluide, cependant la traduction m'apparaît comme une tâche accomplie sans aucune vérification et envie, j'ai ressenti un effet de précipitation ; des erreurs et les sentiments ne m'ont pas emmené là où je le souhaitais.

« Wild Love » est le premier roman d'une trilogie, évidemment je vais lire la suite ; et j'espère que celle-ci réussira à m'émouvoir largement plus. En tout cas, je ne regrette pas d'avoir fait cette découverte malgré un aspect trop quelconque et une héroïne encore loin d'avoir trouvé un coin dans mon cœur. Néanmoins Bran est fascinant, c'est un d'homme un brin ensorceleur avec une façon d'être tout à fait désarmante. Une histoire d'amour pratiquement réduite, dans le sens où les rebondissements ne sont pas grandioses tout comme les sentiments ; de plus c'est une synopsis banale sans allure de richesse d'enseignement, malgré des bribes de sagesse où l'écriture de Lia Riley prend tout son sens dans la réalité.


Note :
7/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire