Translate

3 nov. 2016

Wild Riders, Tome 1 : La chevauchée sauvage.


Titre : Wild Riders, Tome 1 : La chevauchée sauvage.
Auteur : Jaci Burton.
Genre : Romance.
Edition : Milady.
Nombre de pages : 380 pages.
Prix : 7.20€.


Résumé :

Ce séduisant voleur est-il ange ou démon ?

 Alors qu'elle vérifie la sécurité d'un musée, Lily West, détective, tombe nez à nez avec un cambrioleur : l'homme qui alimente ses fantasmes depuis des années, Mac Canfield. Mais il ne compte pas voler un simple artefact, il est à la recherche d'un virus qui pourrait causer des millions de morts. Des coups de feu retentissent à la sortie du musée, et Mac entraîne Lily dans une course effrénée pour sauver leurs deux vies, lui faisant découvrir son groupe de motards aussi sexy que dangereux, les Wild Riders. La jeune femme ignore si elle peut faire confiance à Mac, mais elle compte bien mettre le virus en lieu sûr !


Extrait :

 Il sursauta quand Lily commença bouger, tout près de lui.
- Qu'est-ce que tu fais ? lui demanda-t-il.
- Attends.
Elle se retourna, et, étonnamment, se retrouva sur lui, pesant de tout son corps sur le sien, et tira la couverture sur eux deux. Mac se sentit instantanément gagné par une vague de chaleur.
- Qu'est-ce que tu fabriques, Lily ? répéta-t-il.
- Ça ne sert à rien qu'on se gèle tous les deux, déclara-t-elle d'une voix grave en lui faisant face. Tu t'es fait tirer dessus ce soir, et il faut que tu restes au chaud.
- Je n'ai même pas mal à l'épaule.
- Et alors ? Je ne vais pas réussir à dormir en sachant que tu as froid alors que moi je suis emmitouflée dans ton blouson sous la seule couverture qu'on ait.
- Je crois que tu essaies de trouver la fiole, ou mon téléphone.
Ou son pistolet.
- Tu ne me fais pas confiance, fit-elle, l'air un tantinet choqué.
- Pfff.
- Je ne cherche rien d'autre, j'essaie seulement de t'empêcher de geler.


Avis :

 J'étais impatiente de découvrir le monde des Bikers et surtout une histoire à suspense avec une enquête derrière une romance sensuelle. Et je suis déçue. Complètement. La première partie du livre n'a aucun intérêt, elle est inutile ; tout est une histoire de sexe et de passé. Tandis que la seconde partie est largement plus intéressante, surtout au moment où tout les Wild Riders rentrent en jeu, où nous découvrons le rôle qu'ils jouent. Quand enfin le récit commence à bouger, à avoir du sens. Toutefois j'accorde que le mystère dans ce premier opus est plutôt bon. C'est une œuvre sympathique mais la plupart des scènes n'apportent rien à l'histoire, l'intrigue est prometteuse ; c'est bien regrettable que les scènes de sexe soient trop nombreuse et prennent le dessus sur la trame.

Mac Canfield est un homme avec un passé débridé, commettant des vols étant jeune. Dix ans plus tard il n'a pas changé. Sauf que maintenant ses délits sont bien différents, cette fois il s'attaque à un artefact dans un musée pour s'emparer d'une fiole contenant un virus. C'est un protagoniste que j'ai bien aimé, cependant je n'en garderai pas un grand souvenir ; il manque de texture, il n'est pas séduisant à proprement parlé. Un héros déjà vu et revu, ordinaire. Heureusement qu'il a un brin d'humour de temps en temps, sinon il ne m'aurait rien fait ressentir. Son passé est touchant et admirable, en dehors de ça je ne sais pas quoi dire sur ce personnage.

Lily West, jeune femme ayant vécu dans le monde « riche » et « luxueux » grâce à son père ; choisit de partir pour prendre sa vie en main plutôt que de laisser son père mener sa vie. Héroïne sortant du lot, elle a un caractère bien trempée, ne me laissant pas indifférente. Son indépendance, ses choix de vie, son envie d'aventure et de justice ; font de quelqu'un d'unique. Sa personnalité est naturelle, simple, restant toujours elle-même. Courageuse et curieuse c'est une protagoniste inoubliable.

Au début l'histoire est plate, et ça dure pendant toute la moitié de l'ouvrage. Un ennui total. De l'érotisme pour noyé le poisson de l'enquête, celle-ci étant juste là pour faire jolie et encore je suis gentille... Parce que franchement je n'aurais pas classé ce roman dans la case « suspense » ni « policier » ; j'ai vu mieux dans ce style. L'intrigue commence vraiment qu'à partir des 180 dernières pages. La romance entre Mac et Lily est agréable mais au bout du compte elle devient au fur et à mesure lassante, n'empêche que Lily met du piment dans la relation qu'ils entretiennent. Dommage que les sentiments ne soient pas développés, je n'ai pas éprouvé d'émotion bouleversante ou intense ; c'est un point très fade dans cette œuvre. Même la fin est ordinaire. Toujours est-il que l'histoire à plein de potentielle, l'enquête aurait pu être géniale et passionnante ; mais ce n'est pas le cas puisqu'elle manque d'approfondissement.

J'ai déjà lu cet auteur avec la série « Les idoles de Stade » que beaucoup connaisse. Et je n'ai pas reconnu le style de l'auteur avec ce premier tome de « Wild Riders ». Certes la romance est présente, mais pas celle que j'affectionne, celle où Jaci vend de l'émotion et des sensations. Son écriture n'est pas douce dans ce roman, c'est brutal et les mots sont souvent crus. La lecture n'est pas agréable puisque les chapitres sont longs, trop même, donc je n'ai pas forcément pris de plaisir à lire « La Chevauchée sauvage. »

Aucune surprise, sauf quand Mac révèle ce qu'il fait vraiment dans la vie. Donc pour conclure, je suis perplexe après cette lecture. L'originalité est là, mais mal travaillée, tout comme l'intrigue à suspense. Celle de base étant l'histoire d'amour entre les deux personnages principaux ; Mac et Lily. Je ne me suis pas attachée à l'héros, par contre j'ai ressenti de l'admiration pour Lily, jeune femme libre de ce qu'elle fait et de ce qu'elle veut faire, prenant ses propres choix, ne se laissant pas mener par le bout du nez. Un livre bien trop centré sur des séquences explicites, de plus elles n'ont aucun intérêt au fur et à mesure, elles deviennent répétitives. Ce livre à de bonne capacité, malheureusement elles sont mal exploitées, le meilleur apparaissant seulement à partir de la page 200.


Note :
6.5/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire