Translate

16 déc. 2016

Les Cavaliers de l'Apocalypse, Tome 2 : Famine.


Titre : Les Cavaliers de l'Apocalypse, Tome 2 : Famine.
Auteur : Larissa Ione.
Genre : Bit-lit.
Edition : Bragelonne.
Nombre de pages : 378 pages.
Prix : 20€.


Résumé :

La fin des temps approche. Les Cavaliers de l'Apocalypse devront choisir de préserver leur humanité et combattre aux côtés du bien ou, au contraire, embrasser leur destinée et déchaîner l'Enfer sur Terre.

 L'amour est une émotion défendue à l'immortelle Limos. Promise à Satan, celle qui deviendra Famine si elle se range aux côtés du mal est terrifiée par la réaction de ses frères s'ils découvrent la manière dont elle les a trahis des siècles auparavant. Mensonge après mensonge, la Cavalière se retrouve seule face à ses démons lorsque l'enfer engloutit - littéralement - Arik Wagner, le militaire humain qui a eu le culot de l'embrasser... et d'éveiller son désir. Une tentation qui risque de déclencher l'Apocalypse si Limos décide d'y céder.


Extrait :

 - Stop ! lui intima-t-elle en le rattrapant par le coude avant de l'obliger à se retourner. Je te laisserai porter le premier coup, ajouta-t-elle d'une voix enjôleuse.
Il se pencha pour plonger ses yeux dans ceux de l'effrontée.
- Je ne frappe pas les femmes.
Il aurait mieux fait de se taire. Une demi-seconde plus tard, il se retrouva au tapis, la tong de Limos sur la gorge.
- Tu vois, dit-elle d'un ton enjoué, c'est pour ça que je t'ai proposé de commencer. Au moins, cette fois, je ne t'ai brisé aucune côte.
- Waouh, haleta-t-il. Tu émascules tous les hommes que tu croises ou je suis spécial ?
Les lèvres sensuelles de la femme se courbèrent en un sourire amusé.
- Tu l'es, mais si j'étais toi, je ne le prendrais pas comme un compliment.
- Je vois sous ta robe.


Avis :

 Dans cette suite des aventures des Cavaliers, c'est Limos soit Famine l'héroïne principale, accompagnée par Arik ; un membre de l'Aegis. C'est un plaisir de retrouver cet univers à la fois terrifiant et magique ! Le début est directement explosif, j'en ai été toute surprise d'ailleurs ; l'action et les rebondissements s'imposent très vite. Par contre les secrets s'enlisent toujours, laissant suffisamment de suspense pour ce genre de lecture. Néanmoins, une énigme n'est pas assez indéchiffrable, celle-ci débute et prépare entre parenthèse la suite de la saga. En dehors de ça j'ai beaucoup plus accroché cette fois avec la plume de l'auteur, ce qui n'avait pas été le cas pour le premier tome où j'ai eu quelques difficultés à l'apprécier dans sa totalité.

Cette fois c'est Limos ; Cavalière de l'Apocalypse au doux nom de Famine qui est mise en valeur. Et elle est plutôt étonnante. C'est quelqu'un de vraiment différent de l'idée qu'on s'en fait. Grâce à un homme, son armure de femme forte aux lourds secrets se brise petit à petit. C'est une guerrière appréciant l'adrénaline des mensonges, la plupart sont des mauvais qui peuvent tout détruire autour d'elle. Mais un côté surprenant ressort de Li, sa vulnérabilité. Choquant pour une héroïne non-humaine, fille de Lilith. Son caractère est parfois étrange, surtout quand elle ose mentir et fuir les vérités qu'elle a cachés. Sa balance penche entre le Bien et le Mal. Au fond je l'ai bien aimé, même si je n'ai pas ressenti énormément d'émotion émanant de ce protagoniste.

Arik est un humain, chargé de protéger son monde des démons et surtout de l'Apocalypse. Finissant par côtoyer les Cavaliers, cet homme va être intrigué par la seule femme de la fratrie, Limos. Alors qu'il prend une décision et l'exprime, il se retrouve directement en Enfer ! Dans cet épisode là, c'est un personnage courageux et déterminé. J'ai eu de l'admiration pour ce héros. En dehors de ça, j'ai aimé sa force et son sens du devoir. C'est aussi un menteur, mais depuis longtemps il pense que c'est pour préserver sa sœur de ses propres choix et erreurs, il ne souhaite pas lui donner du souci. En dehors de ça ; c'est quelqu'un de doux, tout en restant protecteur et prêt à se battre. Un homme fort et presque « normal » tout compte fait. Il est simple et naturel ; raison pour laquelle je me suis fortement attachée à lui.

Cet accouplement est très intéressant, Arik prend beaucoup de risque en séduisant la belle Limos. Dans tout les cas, ils ont un caractère divergent mais ils se complètent bien. Ce n'est pas passionnel entre eux, il y a plutôt de la douceur et une grande force qui les unis. Sauf que les sentiments ne sont pas assez développés dans leur relation. Celle-ci passe vraiment en second plan du récit.

Pour les autres protagonistes dont Ares, Reseph et Thanatos ; je suis totalement sous le charme. Ares est le plus raisonnable, le plus compréhensif. Reseph est encore un mystère, mais j'aime bien son humour décalé. Thanatos est sûrement mon préféré, son côté émotif a saisi mon cœur. Au fond chaque Cavalier ont une personnalité bien propre à eux, rendant la saga captivante.
Regan, héroïne mise enfin en avant ; j'ai adoré son caractère. Elle a l'air sûr d'elle, mais elle est intelligente. Sauf qu'elle peut commettre aussi des fautes. Je suis impatiente de la découvrir et de la cerner jusqu'au bout.
Reaver et Harvester sont deux personnages à l'opposé l'un de l'autre. Reaver me plait, il est tendre et simple. Harvester est tout le contraire, manipulatrice et prête à tout pour faire partie de l'Apocalypse, jusqu'à trahir le code d'Observateur ; cependant cela ne m'a pas empêché de l'estimer.
Et puis il y a Kynan, c'est aussi un membre de l'Aegis. Il est un peu ordinaire mais je l'ai apprécié.

Que dire sur la synopsis ? Dans ce roman il y a des parties sur Limos et Arik mais pas seulement. Le plus de cet ouvrage c'est clairement que tout les héros sont potentiellement principaux. Chacun ont une partie où ils sont en premier plan. Thanatos et Reseph en particulier. Mais Reaver et Harvester aussi. Dans ce second tome, le mystère est un peu moins attenant ; ce n'est pas un reproche, bien au contraire. Les révélations avancent, laissant quand même du suspense sur certain point du livre. L'histoire est originale, l'univers un peu moins ; en effet les touches personnelles de l'auteur différencie cette œuvre de toutes les autres. Néanmoins, je suis vaguement convaincue par les rebondissements, dans cette suite l'action n'existe pas vraiment ; il n'y a pratiquement pas de scène de bataille, toutefois les seules au cœur du roman sont prodigieuses et stupéfiantes. Les émotions sont moins profondes et intenses dans ce deuxième roman, « Famine » est une suite beaucoup plus légère. Toutefois la peur est un sentiment très puissant dans ce livre, certaine séquence ne manque pas de cruauté.

Larissa Ione a une écriture dès plus envoûtante, ce n'est pas spécialement fluide mais les descriptions sont tout simplement extraordinaires. Rien n'est laissé au hasard, le récit est construit d'une façon presque unique puisque le narrateur est externe donc en tant que lectrice j'ai très vite été plongé dans ce monde d'Urban Fantasy. De plus chaque tableau de l'histoire est approfondis ; celui entre Limos et Arik, celui de Reaver et Harvester, celui de Reseph et celui de Thanatos. L'auteur pénètre dans les petits détails de temps en temps, sans en faire une outrance d'élément superflu.

Donc dans l'ensemble je suis plutôt satisfaite de ce second tome « Les Cavaliers de l'Apocalypse ». Néanmoins j'ai préféré le premier livre, surtout envers les personnages ; Ares et Cara sont beaucoup plus attachants que Limos et Arik. De plus les émotions et les rebondissements sont moins riches que dans le précédent. Dans tout les cas c'est une lecture passionnante ; une chevauchée pleine de frisson, rempli de surprise et de piquant où le trouble du désir enflamme tout sur son passage et d'un humour sombre plein d'élégance.


Note :
8.5/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire