Translate

2 déc. 2016

Qui es-tu Alaska ?


Titre : Qui es-tu Alaska ?
Auteur : John Green.
Genre : Contemporain.
Edition : Gallimard.
Collection : Scripto.
Nombre de pages : 362 pages.
Prix : 13€.


Résumé :

 Miles Halter a seize ans et n'a pas l'impression d'avoir vécu. Assoiffé d'expériences, il décide de quitter le petit cocon familial pour partir loin, en Alabama, au pensionnat de Culver Creek. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les premières fois. C'est là, aussi, qu'il rencontre Alaska. La troublante, l'insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young.


Extrait :

 - Auden, a-t-elle annoncé, quelles sont ses dernières paroles ?
- Je ne les connais pas. Jamais entendu parler de lui.
- Jamais entendu parler de lui ? Pauvre inculte ! Approche et lis cette phrase.
Je me suis approché et j'ai lu la phrase qu'elle suivait du doigt.
- " Tu aimeras ton voisin tordu / de ton coeur tordu ", ai-je lu à voix haute. Oui. C'est pas mal.
- Pas mal ? Ben voyons, les tortifrites sont pas mal. Faire l'amour est pas mal drôle. Le soleil pas mal chaud. Putain, ce truc en dit tellement sur l'amour et les gens cassés, c'est exactement ça.


Avis :

 Deuxième roman de cet auteur que je lis mais contrairement à « Nos étoiles contraires. » je n'ai pas eu de coup de cœur pour « Qui es-tu Alaska ? » pourtant c'est une très belle histoire ; mais il me manquait fortement quelque chose.

En effet j'ai trouvé l'écriture pas très agréable à la lecture ; trop lourde et pas assez naturel à mon avis. Malgré tout la philosophie de ce roman est intéressante et merveilleuse ; il y a quelque chose de profond qui m'a donné l'envie de continuer jusqu'au bout.

Les personnages, j'ai eu quelques difficultés a m'attachée à eux. Ils sont sympathique mais agaçant parfois ; pourtant ils ont tous une identité unique qui aurait pu être approfondis surtout pour Alaska qui est trop intrigante.
Miles –Le Gros- de son surnom ; je l'ai bien aimé dans l'ensemble mais je ne me suis pas forcément pris d'affection pour lui.
Il n'y a eu aucune étincelle pour les protagonistes.

L'émotion est présente mais je ne l'ai pas ressenti au plus profond de mon cœur ; elle est là mais pas assez à mon goût. C'est un récit tragique qui laisse l'espoir en avant.

C'est surtout un livre sur l'existence et aussi sur « l'amour » ; mais l'histoire d'amour est absente dans un sens. Il y a deux parties, dans la première je n'ai pas forcément été transporté, dans la seconde j'ai juste été un peu bouleversé mais sans l'intensité que j'aurai aimé ressentir.

Une bonne lecture philosophique ; qui met en avant l'espoir et le pardon aussi.
Une mauvaise romance, qui n'est pas assez exploité.
Des personnages appréciables mais pour lesquels je ne garderai pas forcément de souvenirs, ils leurs manquaient de l'élégance.
« Qui es-tu Alaska ? » est un roman que j'ai découvert avec plaisir même s'il ne m'a pas totalement convaincue.


Note :
7/10.

1 commentaire:

  1. C'est le premier roman de Green que j'ai lu, et j'ai adoré !
    Je trouve ça original qu'il traite de l'amour sans qu'il y ait une grande histoire dedans. Comme ça, pour une fois, ça montre que dans la vie, ce n'est pas parce qu'on aime une personne qu'on est destiné à être avec elle...

    RépondreSupprimer

Laissez un commentaire