Translate

6 déc. 2016

Un beau jour peut-être.


Titre : Un beau jour peut-être.
Auteur : Lauren Graham.
Genre : Contemporain.
Edition : Milady.
Nombre de pages : 447 pages.
Prix : 18.20€.


Résumé :

 «  On ne naît pas star, on le devient. » C'est ce que s'est dit Franny Banks en débarquant à New York, avec la ferme intention de devenir célèbre. Un projet ambitieux qu'elle s'est accordé trois ans pour réaliser. Hélas, il ne lui reste plus que six mois pour réussir son pari, et sa carrière de comédienne ne décolle pas. Sa plus grande réussite jusqu'à présent est une publicité vantant les mérites d'une marque de lessive. Dépitée, Franny se goinfre de feuilletés au fromage et se punit en s'infligeant d'interminables séances de jogging. Et voilà qu'un beau jour, la chance lui sourit : elle tient enfin l'occasion de jouer devant des pros. La célébrité, c'est maintenant ou jamais... à condition de ne pas se laisser déstabiliser par James Franklin, l'action le plus talentueux de son cours.


Extrait :

 - Nooon, T'es ouf! Shhhhhhhtockard Shhaning, plutôt.
- Kèz tu diiis ?
- Pas elle, elle. Celle de Shhhhhtock..., scuse-moi.
Dan s'éclaircit la voix, inspire profondément et cale se main contre le mur, s'efforçant de se tenir droit.
- Oui, oui, Sssstockard Channing, j'crois bien.
- Ah, ouais ! T'as raison ! Je l'adore. Pas toi ?
Je me retourne vers lui en applaudissant.
- Je la trouve belle, t'es pas d'accord ? dis-je. Quel talent ! Je l'ai vue dans...
Dan pose son autre main sur le mur, et je me retrouve nez à nez avec lui, prisonnière de ses bras. Alors, il appuie son corps contre le mien et m'embrasse, un baiser doux et passionné, qui me fait basculer dans un univers de silence.


Avis :

 Un roman sans histoire, c'est la définition même de ce livre. Sincèrement c'est plus un journal intime avec beaucoup de narration et d'état d'âme détestable, voir même pitoyable. Le récit est tellement centré sur Franny Banks et ses échecs que ça en devient risible au bout d'un certain temps. Les trois quarts de la synopsis est déplaisante à souhait, la fin est toutefois potable malgré une plume déplorable. Franchement, je n'ai aucunement apprécié ma lecture alors que je l'ai lu en quelques heures à peine, pour deux raisons : Je voulais passer à être chose le plus tôt possible et tout simplement parce que ça se lit très vite en dépit d'un ennui mortel.

Franny Banks est une jeune femme avec une seule ambition : Devenir comédienne coûte que coûte. Mais le pari arrive bientôt à son échéance et elle est encore loin de réaliser son rêve, à des années lumières. Son personnage est agaçant, dans le livre toutes ses pensées sont retranscrites et elle dit tout ce qui lui passe par la tête, autant de paroles inutiles est affligeant. Elle est immature, irresponsable et le pire c'est qu'elle manque de confiance en elle ; son rêve est contradictoire avec sa personnalité, de plus elle prend des décisions hâtives, sans vraiment réfléchir aux conséquences. Elle ne sait pas véritablement dans quoi aspirer, le fait de devenir comédienne est dans son esprit depuis petite. Honnêtement c'est une héroïne sans caractère, totalement fade ; puisqu'elle n'est jamais elle-même.

La vérité est que je n'ai absolument pas compris le but de cette histoire, elle est assommante, désagréable et lassante au fur et à mesure. Elle est mal exploitée et développée, la plupart du temps les mésaventures sont exagérées, rendant tout extravagant et sans réel intérêt. Par contre il faut dire qu'il y a du suspense, je me suis demandée comment toute cette aventure allait se finir et en particulier quand ! Pour l'originalité, l'idée est intéressante mais définitivement écorchée, loin d'amplitude et de mordant. Du côté de l'émotion, nul décollage avec celle-ci ; complètement plat.

La plume de Lauren Graham est presque grotesque. Des propos incohérents, des mots pour combler des trous, des phrases tournées sans queue ni tête. Difficile de ne pas décrocher ou de vouloir jeter le roman par la fenêtre. Je me suis juste détachée de toute l'histoire et du message normalement constitué. L'écriture n'est pas harmonieuse, tout manque de crédibilité et le balancement des rebondissements laisse un goût amer en absence de chaleur et de vivacité, surtout que le vocabulaire est pauvre.

En soit, je suis mécontente de cette lecture. Les personnages sont déplaisants, sauf Jane et Dan, ils font parti des secondaires mais ils sont passables. Sinon en dehors de ça, que dire ? Un récit au style de journal intime avec tout les déboires de la jeune Franny, avec un brin de mystère sur le dénouement ; d'ailleurs ce dernier est le seul fait marquant puisque l'histoire de Franny n'a pas l'air d'être terminée, à nous d'imaginer la suite je suppose. Et la plume de l'auteur n'est pas convaincante du tout. Un roman lamentable, heureusement il est refermé et je ne compte pas l'ouvrir de nouveau.


Note :
3/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire