Translate

5 mars 2017

La face cachée de Margo.


Titre : La face cachée de Margo.
Auteur : John Green.
Genre : Jeunesse.
Edition : Gallimard Jeunesse.
Collection : Scripto.
Nombre de pages : 386 pages.
Prix : 15.90€.


Résumé :

 Mar-go-Roth-Spie-gel-man, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors forcément, quand elle s'introduit dans sa chambre, une nuit, par la fenêtre ouverte, pour l'entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit. Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo ne se présente pas au lycée, elle a disparu. Quentin saura-t-il décrypter les indices qu'elle lui a laissés pour la retrouver ? Plus il s'en approche, plus Margo semble lui échapper...


Extrait :

 - Si ce type y est arrivé saoul, à jeun on est sûrs de réussir. On est des ninjas, quand même.
- Toi, peut-être.
- Tu est un ninja pataud et bruyant, a dit Margo, mais on est des ninjas.


Avis :

 Après avoir découvert « Nos étoiles contraires » et « Qui es-tu Alaska ? » ; je me suis lancée dans « La face cachée de Margo » en raison de la sortie du film le 12 Août. Cette histoire est compliquée à cerner, surtout les personnages. Quentin est le garçon un peu coincée, sage et amoureux. Margo c'est la fille populaire au début, mais elle n'est pas elle-même ; elle est ce que les gens souhaitent qu'elle soit, elle est assez égocentrique, sauf que c'est son mystère qui fait ressortir cet aspect d'elle. Ben c'est le comique, le pantin de service. Radar c'est l'intelligent, la raison ; celui qui trouve toujours des solutions, remettant le puzzle en place pièce par pièce. Lacey c'est celle qu'on pense superficielle, sauf que ce n'est pas ce trait de personnalité qui la caractérise ; elle est plutôt sympathique et réfléchie, loyale aussi. Mais ils sont tous plus que ça...

Quentin est le héros de l'ouvrage, c'est quelqu'un de tellement attachant que j'ai eu un petit pincement au cœur en finissant ma lecture. Il est sincère, vrai. Mais le plus important de lui c'est qu'il est prêt à tout pour les gens qu'il aime, j'ai beaucoup aimé sa maturité mais aussi son manque de confiance. Son seul problème c'est qu'il essaye d'être Margo, de se mettre à sa place mais comme s'est dit dans ce livre : « On n'est pas les différentes pousses d'un même plant. Je ne peux pas être toi. Ni toi, moi. On imagine assez bien l'autre, mais jamais à la perfection. » - En fait, Quentin découvre de nouvelle chose et un nouvel horizon de voir la vie, grâce à Margo.
Margo c'est Margo ! Impossible de la décrire sans se perdre dans les explications. C'est une fille tellement étrange, extravagante ; complètement à l'opposée de notre idée de ce que je me suis fais d'elle au départ. Elle n'est pas seulement égocentrique, c'est un personnage qui est très difficile à comprendre et pourtant à la fin j'ai entraperçus ses idées, sa personnalité. En tout cas, elle ne manque pas de mystère, ses zones d'ombres sont comme des plaques de verre qu'il faut casser.

Ensemble ; Quentin et Margo ils font la paire. Ils sont un peu le couple improbable et pourtant ils sont liés par un fil indescriptible, incompréhensible. Ils ont une complicité très forte et pourtant si fine. C'est profond leur relation et surtout impossible de se mettre dans leur peau à tout les deux puisqu'ils sont différents de A à Z. Mais unis, comme dans les 100 premières pages ou encore à la toute fin, c'est Imaginer leur philosophie combinée ; voir deux étoiles se regarder une dernière fois avant que les nuages les emportent vers un autre ailleurs. Leur instant tout les deux ne sont pas tristes, c'est mélancolique et plein d'espoir. Et très captivant.

De plus les protagonistes secondaires sont très importants, limite essentiels au bon déroulement de la synopsis. Sans eux, l'ouvrage n'aurait presque plus d'intérêt. Ben rajoute cette fraîcheur, Radar met à profit l'intelligence et Lacey transmet une certaine protection. Ils m'ont plu tout les trois.

C'est l'histoire d'un garçon et d'une fille, Quentin est amoureux de Margo mais ne peut l'atteindre. Un soir cette jeune demoiselle secrète demande de l'aide à Q. pour des coups en douces, se vengeant sur ses soit disant amis. Ils vont vivre une nuit d'adrénaline, jusqu'au petit matin. Et puis elle disparaît, sans laisser un mot ; mais ce n'est pas tellement nouveau, c'est assez habituel venant de sa part. Alors personne ne fait rien, sauf Q. qui mène son enquête en cherchant les indices qu'elle aurait pu laisser à son intention. Il va dépasser les montagnes, s'ouvrir et faire des choses qu'il n'aurait jamais pensé faire. Dans cette intrigue le suspense et l'originalité met en valeur tout le reste, dont les héros. Sans ce mystère les personnages seraient fades et vides. Mais ici, les secrets et les rebondissements sont comme des explosifs, ça rend la lecture entraînante du début à la fin. Et puis ce n'est pas ordinaire ce genre de récit, en effet c'est de la Young-Adult mais très loin d'une histoire d'amour triste, ou étrange ; dans ce livre c'est plutôt cette touche de thriller, de jeunesse, de philosophie et d'amitié qui importe.

La peur est une émotion tenace dans ce roman, c'est d'ailleurs l'un des sentiments dès plus fort ; celui que j'ai ressenti jusqu'au bout. Après il y a dans les dernières pages de la mélancolie et une sensation de perte ; tout comme un grand soulagement. C'est seulement au dénouement de cette œuvre que j'ai eu les larmes aux yeux, le final n'est pas triste ; il est juste rempli d'espoir. En vérité les émotions sont très confuses, tout comme les personnages. Pourtant elles sont là, hypnotisantes. L'admiration de Q., son amour pour Margo ; cette dernière un peu perdue, peut-être même vide. La terreur d'avoir abandonné quelqu'un, le besoin de découvrir la vérité. Tout ça c'est « La face cachée de Margo ».

John Green a cette plume que peu d'auteurs ont. Celle qui emporte, transporte. Elle est toujours pleine de métaphore, elles ont souvent un sens caché. Ce n'est pas forcément fluide, mais son écriture est un mélange de douceur, de cœur et de bienfait. Ses mots et phrases me font constamment réfléchir. Et dans ce roman ça ne fait pas défaut, j'ai eu envie de rentrer dans l'esprit des héros tout comme de l'auteur pour saisir toute la valeur de la synopsis. Comme s'est dit sur la quatrième page de couverture : « Personne ne s'intéresse vraiment aux choses importantes » - Avec John Green tout a l'air si facile, mais il n'y a qu'une nuance de gens qui expire vraiment au sens de la vie et de l'espoir ; comme John Green.

D'après moi c'est une lecture qu'il ne faut absolument pas manquer ! Cependant ce n'est pas tout à fait un coup de cœur, les sentiments ne m'ont pas touchés comme dans « Nos étoiles contraires ». En tout cas c'est sûr et certain que je l'ai préféré à « Qui es-tu Alaska ? ». Margo et Quentin sont deux protagonistes qu'on apprécie pour leur qualité et surtout leur défaut ; ils ont quelque chose de vrais et de réels ; alors je me suis automatiquement attachée à eux. L'intrigue est évidemment mystérieuse, attenante ; elle m'a complètement mise sur pile. J'étais impatiente de découvrir le fin mot de l'histoire. L'authenticité est excellente aussi, c'est plus que ce que j'attendais. En dépit de tout ça, c'est tout de même la plume de l'auteur avec laquelle j'ai été totalement convaincu. Un récit formidable, un petit road-trip drôle avec de jeunes adolescents, une amitié fascinante où l'amour a également sa place, une grande harmonie entre les personnages ; tout y est pour faire partie de cette aventure !


Note :
9/10.

1 commentaire:

  1. De tous les romans de Green que j'ai lu, c'est celui que j'ai le moins aimé. Il est bien mais sans plus. Je trouvais que Margo n'était qu'une pâle copie d'Alaska...

    RépondreSupprimer

Laissez un commentaire