Translate

1 juin 2017

Les vampires de Chicago, Tome 4 : Mordre vous va si bien.



Titre : Les vampires de Chicago, Tome 4 : Mordre vous va si bien.
Auteur : Chloe Neill.
Genre : Bit-lit.
Edition : Milady.
Nombre de pages : 459 pages.
Prix : 8€.


Résumé :

Attention vamps addicts !

 Depuis que les métamorphes ont eu la mauvaise idée de révéler leur existence, les humains manifestent contre nous et campent devant les grilles de la maison Cadogan. Et ce n'est pas la disparition de trois femmes attaquées par des vampires qui va arranger nos affaires.
Alors, à charge pour Ethan et moi de rétablir l'ordre dans nos rangs. Pas sûr que cette enquête nous permette de mieux nous entendre ! Mais nous avons tout intérêt, car si nous n'arrêtons pas nous-mêmes les coupables, le maire de Chicago prendra de sévères mesures de rétorsion...


Extrait :

 D'un autre côté, j'étais capable de jouer à ce jeux là, moi aussi.
Je levai la main afin de repousser une mèche de cheveux derrière son oreille, puis traçai les contours de son sourcil et de sa mâchoire du bout du doigt, me délectant de chacun de ses traits, de ses pommettes parfaitement dessinées à ses lèvres pleines.
Cette fois, il se figea.
Enhardie par sa réaction, je caressai d'un geste sensuel la ligne de son cou, puis empoignai le col de sa chemise et l'attirai vers moi.
Voyant ses yeux s'écarquiller, je réfrénai un sourire.
Je me fis un plaisir de le torturer, effleurant se joue du bout des lèvres, puis son oreille. Je le mordis délicatement, juste assez pour lui arracher un soupir de désir. J'ignorais si je le taquinais simplement par revanche, ou si je souhaitais ressentir la satisfaction de lui faire éprouver ses sensations.
Mon cœur cognait dans ma poitrine, affolé par la peur, l'impatience et l'excitation.
- Est-ce que tu aimes ce genre de jeu ? susurrai-je
- J'aime les préliminaires, déclara-t-il avec assurance, d'une voix rauque et sensuelle.
Je considérai son ton comme un signal. J'avais envie de troubler Ethan, pas de nous faire franchir un point de non-retour. J'appuyai ma paume contre sa poitrine et le repoussai. Il se releva en chancelant, me regardant avec des yeux chargés de frustration.


Avis :

 Une suite époustouflante même s'il y a peu d'action, il reste toutefois très surprenant ; la fin en particulier.

J'ai bien aimé ce quatrième tome même si le dénouement me frustre au plus haut point, j'en suis toute retournée.

Merit est une femme très courageuse et plus les livres défilent et plus elle est mature, c'est ce que j'aime dans cette saga ; l'évolution des personnages.
Ethan essaye quant à lui de reconquérir la Sentinelle –Merit- et ce n'est pas une mince affaire –le pauvre homme-. Mais j'ai vraiment apprécié la personnalité qu'il a adoptée dans ce tome. Je l'ai trouvé beaucoup plus « attentionné ».
Jonah, je suis totalement fan. Il est mystérieux, drôle et il a l'air d'être très séduisant en plus d'être un bon guerrier. Franchement j'aimerais en savoir plus sur lui, sa façon d'être me captive.

Le suspense est présent du début à la fin tout de même, il ne faut pas mentir sur ça, l'auteur cache bien son jeu dans cet opus. J'ai été remarquablement surprise ! J'ai aussi ressenti quelques émotions, notamment dans les dernières pages. Et je ne vais rien dire sur l'originalité étant donné que ça parle de « vampire » la base de l'histoire reste très ordinaire mais Chloe Neill met toujours ses touches personnelles et c'est ce que j'apprécie le plus.

Justement la plume de l'auteur est captivante, elle n'en dit jamais trop mais elle développe ; elle est dans le bon équilibre de l'écriture.

Je ne pense pas que ce soit le meilleur tome étant donné que j'ai préféré le troisième pour sa continuité en « action », dans celui-ci c'est un peu lent et ça avance au pas, sincèrement. Néanmoins j'ai adoré les révélations qui y sont retranscrites qui laisse présager des suites encore plus monumentale. La romance entre Merit et Ethan est au point mort et c'est sûrement ça aussi qui est insatisfaisant.


Note :
9/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire