Translate

4 août 2017

La confrérie de la dague noire, Tome 4 : L'amant révélé.


COUP DE COEUR ♥.

Titre : La confrérie de la dague noire, Tome 4 : L'amant révélé.
Auteur : J.R. Ward.
Genre : Bit-lit.
Edition : Milady.
Nombre de pages : 524 pages.
Prix : 8.20€.


Résumé :

Une guerre fait rage à l'insu des humains.

Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire.

 Butch O'Neal, ex-flic à la criminelle, est le seul humain accepté dans ce cercle fermé. Bagarreur de nature, il n'a pas la vie facile. Mais Butch se donne corps et âme dans la traque des éradiqueurs, au point d'être enlevé et torturé pour avoir sauvé un vampire. Laissé pour mort, il est retrouvé par miracle et la Confrérie fait appel à Marissa, l'amour de sa vie, pour le ramener. L'amour de Marissa suffira-t-il à le sauver du mal profond qui gronde en lui ?


Extrait :

 - Je suis pathétique quand il s'agit de toi, Marissa. Totalement lamentable, bord.... euh, quand ça te concerne.
Elle riva sur lui ses yeux bleu pâle.
- Moi... Aussi. Pour toi.
Butch ne se rendait même pas compte qu'il faisait un grand mouvement vers l'avant. Sans crier gare, sa bouche se retrouva sur celle de Marissa. Lorsqu'elle retint son souffle, il s'écarta.
- Désolé....
- Non, non... j'ai été surprise, c'est tout, répondit-elle en observant ses lèvres. Je veux que tu...
- D'accord, dit-il en se penchant pour effleurer sa bouche d'un baiser. Approche...


Avis :

 Ce roman est fabuleux dans tout les sens du terme, en ayant terminé ce quatrième tome de la saga ; je me sens presque énervée contre moi-même. J'avance bien trop vite dans cette série et j'ai l'impression de ne pas assez la savourer dans toute sa splendeur. C'est pour ainsi dire le meilleur opus de mon point de vue : Assourdissant de surprise, émotionnellement parlant et mortellement actif dans les scènes de combat. Dans cette suite, les passages érotiques sont diminués, laissant la chance aux sentiments profonds et à des moments de sensualité. « L'amant révélé » s'élance dans un univers encore plus noir, plus imprégnant ; difficile de décrocher de cette histoire. J'en ai encore des frissons d'effroi et de tristesse, de joie et d'ivresse ; Butch O'Neal et Marissa forment un couple de tout les temps, appelant aux sacrifices et à la confiance.

Butch O'Neal est un ex-flic, le seul humain accepté dans le cercle fermé de la confrérie. Rencontré dans les précédents tomes, c'est un personnage pour lequel je me suis tout de suite attachée. Enfin, il est le protagoniste principal de ce quatrième ouvrage et j'en suis encore plus séduite. Le découvrant encore plus, j'apprécie sa force de caractère tout comme sa lâcheté ; un homme triste, vide et perdu se noyant dans l'alcool. Ses amis et frères vampires le retrouve pour mort, contaminé par le pire ; mais il est sauvé et devient un mystère vivant. Butch n'a pas eu une enfance heureuse, sa famille ne s'occupant pratiquement pas de lui, son père le frappant ; il se sent à part depuis toujours. Surtout après avoir perdu son travail et en étant amoureux d'une femme différente socialement et humainement de lui. C'est le héros le plus émouvant de la Confrérie, son humanité, son cœur et son léger aspect primitif ; dévoile un homme où deux parties de lui s'affrontent.

Marissa est une femelle, une vampire. De haut rang, faisant partie de la Glymera et membre du conseil des Princeps. Son frère contrôle tout ses faits et gestes, elle se sent oppressée par cette vie et surtout en voyant comment elle est ignorée, la plupart fuit son regard ; malheureuse de se considérer comme indésirable, mal-aimé. Cette femme est toute en délicatesse, pleine de pureté et consumée d'innocence. Mais je ne me suis pas prise d'affection pour cette héroïne, en vérité je suis tombée dans l'admiration de cette fille, franchement j'éprouve beaucoup d'estime pour cette protagoniste. Elle est unique dans son style, tout en exposant les méfaits de son statut. Sa bonté et son ignorance dans certaine circonstance de la vie, donne un accent de charme à sa personnalité où le courage doit être de rigueur, sa force cachée fait d'elle une héroïne à part entière.

Deux personnages contraire l'un à l'autre, un homme connaissant la violence et la débauche, une femme de maîtrise de l'aristocratie gouvernée par cette société. Pourtant malgré la distance que le frère de Marissa a forcé, ils ne peuvent ignorer l'attirance et les sentiments qu'ils éprouvent réciproquement. Ils se retrouvent dans un cas périlleux, toutefois grâce à cet instant ils deviennent plus proche qu'auparavant. Mais Butch est un humain, Marissa ne peux donc se nourrir de son sang, les péripéties s'enchaînent pour le couple ; ils connaissent des épreuves de plus en plus compliquées à supporter. Cependant ils vont faire face, pour le meilleur comme pour le pire. Sincèrement c'est une relation incomparable, ce n'est pas une union sauvage comme dans les trois tomes précédents. Dans cette liaison les sentiments profonds ont leurs mots à dire, la peur de perdre l'autre, ne se faisant pas assez confiance et surtout ils ne s'acceptent pas tels qu'ils ont bloquant leur avenir ensemble. Les sacrifices pour Marissa sont tout simplement infini, l'abandon et la vulnérabilité de chacun est impressionnant, Butch aime cette femme du plus profond de son âme. Leur amour est intense et vital, ils sont fait pour être réunis, ils résument comment doit être l'harmonie.

Nous avons aussi le droit au point de vue de Viszs, l'un des guerriers et le meilleur ami de Butch ; d'ailleurs le lien unissant ces deux protagonistes est très spécial. Pratiquement des âmes-sœurs, ou plus précisément des âmes-contraires. C'est impossible d'imaginer Viszs sans Butch et vice-versa. Viszs est un homme très attachant, dans ce tome sa personnalité est plus précise et plus nette, je le découvre un peu plus et ses penchants sont très intrigants. C'est un personnage pour lequel j'ai ressenti un peu de peine, percevoir son mal-être et son abandon face à son ami est très émouvant. En fait, Viszs et Butch se complètent et leur amitié est presque ambigu mais tellement belle.

John est un jeune homme en colère, sa transition approche à grand pas. Néanmoins il vit une nouvelle fois deux pertes, se renfermant et se perdant dans une rage obscur. J'éprouve beaucoup d'inquiétude et de douleur pour lui, son isolement et sa souffrance est affligeante, surtout pour un garçon de son âge. C'est un personnage souvent revêche, sincèrement c'est pointilleux de le cerner totalement. Pourtant je me suis vraiment prise d'intérêt et de tendresse pour lui ; John est quelqu'un de sincère et sa sensibilité est l'une des raisons de mon adoration.

La synopsis de « L'amant révélé » est prenante, avec des coups de théâtre à la hauteur ; le mystère sur Butch est de plus en plus tenace, jusqu'au moment de la révélation frappante ! Les combats menés, les énigmes à percer ; les rebondissements font preuves d'électrochocs. Les émotions ne laisse pas indifférentes, elles sont comme des brûlures ; que ce soit celles de Butch, de Marissa, de Viszs ou encore de John. Le vide qui ébranle Butch, les angoisses que Marissa vit, le trouble de Viszs au sujet de l'avenir, le ressentiment et la fureur enveloppant le cœur de John. Un ouvrage étonnant et alarmant de sensation, toutes plus riches les unes que les autres.

J.R. Ward développe les sentiments, les lieux, les héros et les pensées des concernés ; avec des mots élégants. Malgré la brutalité de l'intrigue, les propos restent sobres. En particulier dans ce roman, les scènes explicites envoûtent et ne heurtent aucunement, elles sont tout en simplicité et subtilité. Je suis une nouvelle fois conquise par la plume de l'auteur, agréable et fougueuse ; ne négligeant nul détail avec un rythme d'ambiance, chaleureux et absorbant.

Pour conclure ce quatrième tome de « La confrérie de la dague noire » est un coup de cœur, le premier de la saga et j'espère que ça ne sera pas le dernier. En vérité ce sont les émotions des héros, m'ayant bouleversé ; grâce à celles-ci je ne peux retenir un coup de cœur. Chaque personnage est marquant, mémorable ; je suis même impatiente de pouvoir démasquer Viszs et John dans leur totalité dans les prochains livres. Butch est un homme d'affection et non de fascination, Marissa est une femme d'admiration et largement moins de sensation ; mais tout les deux composent une entité extraordinaire. Franchement cette suite est saisissante, levant le voile sur certaines ombres, éblouissant d'action où les luttes rencontrent le sang et le Mal, une délectation de sentiments et d'authenticité, avec une écriture exaltante. « L'amant révélé » révèle des secrets et un amour déconcertant.


Note :
10/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire