Translate

2 oct. 2016

Illumination.

                         

             Titre : Illumination.
                         Auteur : Rowan Speedwell.
          Genre : Romance.
        Edition : Milady.
                             Nombre de pages : 381 pages.
Prix : 7.20€.


Résumé :

La rencontre de deux coeurs solitaires.

 Adam Craig est au bout du rouleau. Ce chanteur de hard rock n'en peut plus de sa vie vide de sens, qu'il mène de chambre d'hôtel en chambre d'hôtel. Après le dernier concert de sa tournée, pris de nostalgie, il s'enfuit jusqu'au lac où il passait autrefois ses vacances. Il s'assoupit devant une maison au bord de l'eau... qui appartient à Miles Caldwell, un enlumineur agoraphobe, forcé de vivre en reclus. Celui-ci découvre le bel endormi à sa porte et, dès le premier regard, Adam ressent pour Miles une puissante attirance. Mais l'éternel vagabond et l'éternel solitaire pourront-ils jamais s'aimer ?


Extrait :

 Adam, déjà confus à cause de sa gueule de bois, était ébloui par les peintures.
- Il m'en faut absolument une chez moi, murmura-t-il d'une voix faible en se détournant.
- Tu as surtout besoin de t'asseoir, vu ta tête, rétorqua Miles, inquiet, en dégageant de la place sur le canapé.
Adam se laisse tomber sur les coussins. Miles s'agenouilla devant lui et lui prit le bras pour ouvrir le brassard de cuir et le lui retirer. Il en fit de même de l'autre côté.
- Ça va ? demanda-t-il en posant les ornements sur le siège avant de lui masser doucement les poignets.
- Oui. Je suis encore un peu... J'ai fait des excès, la nuit dernière. Et tes œuvres sont... putain !
- Tu comprends pourquoi ça s'appelle de l'enluminure ? Ça apporte de la lumière...
- Oh oui, je vois !
Adam baissa la tête pour contempler le visage de Miles. Lui aussi semblait diffuser une magnifique lueur. Il était beau.
- Putain ! répéta Adam.
Il se pencha vers Miles pour l'embrasser.


Avis :

 J'ai déjà lu du Slash avec « Protection rapprochée » et « Les loups de Riverdance ». Mais c'est le premier que je découvre où il y a seulement de la romance comme intrigue. Franchement je suis surprise par ce roman ; le mystère est très présent surtout avec le personnage de Miles. Qui est-il ? Pourquoi est-il ainsi ? Qu'es ce qui a bien pu se passer pour qu'il devienne cet homme ? De plus c'est un enlumineur, un métier qui n'est pas très connu. C'est original, authentique même. La passion qu'il a pour ce qu'il fait est captivante. J'ai eu envie d'être auprès de lui pour apprendre cette « profession ». C'est intéressant et très bien expliqué. Je me suis vite laissée emporter par cette histoire d'amour, deux âmes solitaires qui se rencontrent au bord d'un lac ; n'est-ce donc pas beau ? C'est magnifique, plein de rêve et de romantisme. Certes c'est de la romance entre deux hommes et ça ne plait pas forcément à tout le monde ; mais que peut-on reprocher à ça, alors qu'il n'y a que de l'amour, de la douceur et parfois de la passion ?

Adam Craig est un chanteur de hard rock. Il ne veut pas l'avouer mais sa vie est vide, son groupe de musique et le style de vie l'entraîne sur une mauvaise pente : drogue, boissons alcoolisées... Il décide de prendre la fuite sans dire un mot ; arrivant au bord d'un lac où il passait autrefois ses vacances en famille. Il s'endort devant une maison, sur une chaise longue. Il est réveillé par une voix assourdissante, l'enguirlandant de squatter sur sa propriété privée. En dehors de ce petit résumé sur le commencement du récit avec ce personnage ; Adam est quelqu'un de plaisant, je l'ai bien aimé ; même si aux premiers abords il a l'air un peu crétin. En particulier par ses choix d'existence, ils ne sont pas très matures et reluisants. Cependant c'est un protagoniste bienveillant et compréhensif envers les autres et notamment à l'égard de Miles. Il a un grand cœur, plein de gentillesse et de générosité et c'est ça qui le rend unique et merveilleux.

Miles Caldwell, enlumineur de métier et homme agoraphobe n'est certainement pas comme les autres. Il vit en dehors de la société, seul au bord d'un lac avec pour unique compagnie « Grace » le perroquet. Mais heureusement qu'il a sa sœur ; Lisa et ses deux meilleurs amis : Doug et Rob. Je me suis fortement attachée et éprise de ce personnage, il est tellement différent ; aucunement en mal mais tout en bien. Ce garçon est un ange, malgré son côté grincheux. Il est passionné par tout, c'est ça qui me fascine chez ce héros ; l'art l'enthousiasme tout comme les vieux films, les livres de Fantasy et le sport occupe une grande partie de sa vie aussi. Et puisqu'il n'a jamais « aimé » dans son souvenir, alors tout ce qu'il peut faire c'est d'aimer de tout son cœur et de toute son âme, la passion qu'il ressent en amour est sûrement l'une dès plus belle chose venant de cet homme si renfermé sur lui-même. Rythmé en particulier par son passé et ses peurs. Sa souffrance lui donne un aspect très réel, pourtant son exaltation pour l'enluminure et son ardeur auprès d'Adam le transforme totalement. Il devient l'opposé de lui-même. Comment ne pas adorer Miles ? Et principalement quand il est grognon, presque « ours » ou « homme des cavernes ». C'est limite adorable. Il m'a fait ressentir énormément d'émotion ce personnage.

Lisa, Doug, Rob et Evie sont les protagonistes secondaires, du moins ceux qu'on découvre un minimum. J'ai bien aimé la douceur de la sœur de Miles. Doug est la voix de la raison. Par contre Rob, Bobby pour les plus intimes ; il est un peu plus sur la touche mais je l'ai apprécié tout de même. Evie est assez spéciale, elle est fêtarde et elle a l'air superficielle ; mais tout ça c'est seulement « un style » qu'elle se donne, ce n'est pas vraiment « elle ». Cette jeune femme est juste perdue, pour autant elle est gentille en dépit qu'elle incite un peu Adam à prendre de la drogue. Mais ils sont amis et cela se sent beaucoup sur la fin. Et je n'oublie pas « Grace », un gris du Gabon ; c'est un oiseau mais je dois obligatoirement le citer ; elle est drôle et très intelligente, retenant et répétant une quantité de mot et des une centaine de bruit.

C'est l'histoire de deux trentenaires, Adam et Miles. L'un est populaire, avec de l'argent et sortant plus que de raison ; passionné de musique. L'autre est un grand solitaire, des peurs l'ont rendu agoraphobe : phobie correspondant à la crainte des lieux publics, des espaces ouverts, et par expansion cela peut emmener à la peur de la foule ; il a tout de même une identité profonde au mépris de ses problèmes bizarres et de ses secrets étranges, son comportement en est la preuve. Il peut avoir des réactions d'enfants, souvent il s'excuse pour tout et rien, la méfiance envers les autres est intense ; toutefois il se laisse apprivoiser par Adam. C'est une histoire d'attirance dès le début et ensuite les sentiments apparaissent très vite, forcément le suspense sur leur supposée relation est inexistant mais le mystère sur la « tragédie » qu'à vécu Miles rattrape cela suffisamment. L'intrigue est basée surtout sur l'handicap de l'enlumineur, la romance passe en second et tout le reste n'est que de l'option. Certes, ça peux paraître à mourir d'ennui comme récit, mais pas du tout. L'intelligence de monsieur Caldwell, ses explications sur son métier qu'il partage avec nous les lecteurs est tout simplement fascinante ; les sentiments qu'éprouvent Adam pour lui sont d'une intensité à la lisière de la magie. En vérité ; c'est une synopsis sans fioritures, tout est au naturel ! De plus la sensualité de certaines scènes, apporte un mélange de « chaleur » et de « fraîcheur » au roman. La complicité de ces deux hommes est lumineuse, pleine de vie, douce et attachante. Je m'égare fortement sur les personnages. Dans ce genre de lecture, donc la « romance » ; j'évite soigneusement de chercher l'originalité. Malgré qu'ici c'est un style pas encore très répandu puisque c'est du Slash. Toutefois je suis heureuse d'annoncer qu'il y a une authenticité déconcertante avec les héros ; que ce soit pour leurs blessures ou même pour leurs personnalités divergentes. Très peu d'œuvre de ce type là mette autant en avant les sentiments des protagonistes.

Justement, les émotions sont développées avec une clarté dès plus bouleversante. J'ai été déchiré par le mal-être de Miles. Le pire c'est clairement son manque de confiance en lui, sa peur du monde qui l'entoure. Mais au fond ce qui m'a le plus marqué, reste son envie de devenir quelqu'un de « stable » pour pouvoir avoir une chance de continuer sa liaison avec Adam, en doutant du fait qu'il veuille de lui. Ça révèle tout l'amour qu'il peut ressentir.

Je n'ai pas vraiment fait attention à la plume de l'auteur, pour une fois. Je l'ai apprécié, sauf qu'il y a trop de détails de temps en temps ; coupant un peu le rythme au récit. Sinon c'est très agréable à lire, tout est bien approfondis. Je ne suis aucunement sur ma faim, le dénouement est même parfait. Rien n'est à l'eau de rose, l'équilibre des déclarations est totalement extraordinaire. Tout comme les séquences érotiques, elles sont soft et harmonieuses.

Mon rapport sur cet ouvrage est très positif, cependant ce n'est pas un coup de cœur, mais de peu ; je l'admets. En effet, l'ensemble du roman a conquis mon cœur et mon âme. En particulier les personnages, que ce soit Miles et sa façon d'être ou Adam et le regard qu'il porte envers Miles. Une romance légère mais pas trop, de la passion en abondance pour l'art dans toute sa splendeur et celle qu'on a en amour, de la douceur et une alchimie qui peuvent faire battre plusieurs cœurs en même temps. Une histoire proche de la réalité et pourtant si loin... Assez éloignée de la banalité. Sans détour sur l'union des héros principaux, mais la compensation est détenue avec le suspense sur l'homme qu'est Miles. Une écriture débordante de détail, sans être ennuyant ; en revanche cette précision influe sur l'élan de quelque évènements. En tout cas je ne regrette pas cette lecture, une découverte romanesque et d'exception !


Note :
9.5/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire