Translate

27 oct. 2016

Les Cavaliers de l'Apocalypse, Tome 1 : Guerre.


Titre : Les Cavaliers de l'Apocalypse, Tome 1 : Guerre.
Auteur : Larissa Ione.
Genre : Bit-lit.
Edition : Bragelonne.
Nombre de pages : 358 pages.
Prix : 20€.


Résumé :

La fin des temps approche. Les cavaliers de l'Apocalypse devront choisir de préserver leur humanité et combattre aux côtés du bien ou, au contraire, embrasser leur destinée et déchaîner l'Enfer sur Terre.

 Ares, destiné à devenir Guerre, craint peu de choses. Fin stratège et redoutable avec une lame, il a participé à toutes les grandes batailles de l'histoire. Alors que les émotions n'ont aucune prise sur lui depuis bien longtemps, il va s'avérer que sa seule faiblesse est une femme. Cara Thornhart, humaine, entraînée dans un monde qu'elle ne comprend pas et auquel elle ne peut survivre, s'est retrouvée porteuse de la marque qui fera d'Ares un démon à part entière. Consumé par le désir et privé de tous ses pouvoirs lorsqu'il est près d'elle, Ares devra pourtant trouver le moyen de sauver la jeune femme d'une mort certaine, ou accepter d'être le héraut d'Armageddon.


Extrait :

 - Ne me plaignez pas. Je vous l'interdis.
Elle releva le menton.
- Ne me dites pas quoi ressentir.
Il souhaitait certes qu'elle s'endurcisse, mais sa bravoure risquait de la conduire sur un chemin périlleux en compagnie de la mauvaise personne.
- Vous savez que je peux vous écraser ?
- Vous ne le ferez pas.
- Pourquoi ? Parce que je dois vous protéger ?
- Non. (Elle enfonça l'index dans son plastron.) Parce que vous m'avez apporté un oreiller.
Il cligna des yeux. La logique de cette femelle était tordue, comme aurait dit Reseph.
- Vous pariez votre vie sur un oreiller ?
- Vous ne reculerez devant rien pour sauver le monde, je n'en doute pas une seconde. Vous ferez des choix difficiles. Mais on n'apporte pas un oreiller à quelqu'un qu'on tuerait sans problème.


Avis :

 Il suffit de lire quelques pages pour être accro ! Et oui... C'est exactement l'effet qu'il a eu sur moi, ce roman. Tout d'abord je tiens à préciser que les premières pages m'ont pas forcément marqué, je n'ai pas été transporté dès le début et pourtant au bout du second chapitre tout est devenu meilleur, peut-être parce que l'action commençait tout comme les révélations. Cette histoire est peut-être un peu terrifiante, ça donne des frissons et le langage est parfois cruel ; sauf que l'humour et l'émotion ont aussi une grande place dans ce récit et c'est sacrément bon dans ce genre de lecture !

Ce que j'ai aimé dans ce livre ce sont aussi les personnages. Il y a n'a plusieurs, voir beaucoup ; mais ce n'est pas gênant puisque les plus importants sont très bien mis en valeur.
Ares ou Guerre si son sceau se brise ; est un Cavaliers de l'Apocalypse, un guerrier qui a des pouvoirs hors du commun. Il doit protéger son Agimortus coûte que coûte et c'est une humaine, qui plus est ! Il m'a beaucoup plu, dans ses choix et ses convictions qui changent au fil du temps. C'est un « méchant » certes, il n'est pas facile à cerner bien qu'il laisse des sentiments le gagner sans qu'il puisse y faire quoi que ce soit. Mais c'est aussi un « gentil », tout au fond de lui il a des attentions si pur que s'en est déroutant. Du grand Cavalier qui préfère la guerre à l'amour il devient un homme au cœur sensible se battant pour autre chose que son « besoin » de victoire.
Cara, l'humaine qui porte la marque qui fera d'Arès un démon à part entière se retrouve propulser dans son monde et ses batailles. Elle a un pouvoir hors du commun elle aussi, elle peut guérir les animaux ou tuer des humains. Franchement pendant toute l'histoire j'ai admiré cette femme, elle est tellement forte... Elle ose, ne se détourne jamais des obstacles. Elle est naturelle, prête à sauver le monde et elle m'a fais souvent sourire dans ses répliques.
Cette union est juste parfaite, sincèrement. Un couple plein de piment et qui détonne totalement. Ça donne quelque chose de plus au récit, du charme et c'est explosif de temps en temps.

Les autres protagonistes dont les autres Cavaliers ; Thanatos, Limos et Reseph... Mort, Famine et Pestilence. Thanatos m'a énormément touché, il est mystérieux et son pouvoir m'intrigue, il est vraiment intéressant à découvrir. Limos est géniale, malgré que ce soit la seule fille dans la fratrie, c'est une vraie teigne ; sa personnalité est attirante tout autant que celle d'Arès et de Thanatos. Et il reste Reseph, personnage très important dans ce premier tome. –Je n'en dirais pas plus sur lui.-
Et puis il y a les membres de l'Aegis ; qui est une société de combattants humains vouée à protéger le monde des créatures des ténèbres.
Arik, Kynan et Regan sont les principaux. Arik est souvent à côté de la plaque mais c'est ce qui fait son charme. Kynan, bien au contraire est très « adulte », responsable, il sait ce qu'il fait. Regan, bien que j'aie aperçus son personnage au début, elle est absente pendant le reste de la synopsis, j'espère en apprendre d'avantage sur elle dans les tomes suivants.

Le suspense et l'originalité sont la base du roman ; j'ai été souvent surprise et les découvertes sont époustouflantes. Du début jusqu'au dénouement le mystère reste présent, il m'a tenu en haleine jusqu'au bout et c'est l'un des points forts. Et il y a le fait que l'auteur a vraiment mis sa touche personnelle, étant donné qu'il y a beaucoup de livre dans ce genre là, le fait est que Larissa Ione m'a captivé et m'a emmené dans son univers que j'ai trouvé loin d'être ordinaire.

Mais le meilleur dans ce bouquin c'est surtout les sentiments ; je n'en ai pas manqué. J'ai cru mourir tellement ils sont puissants, chaque émotion est décortiquée laissant une sincérité que les héros m'a fais ressentir très facilement. Mais même si la peur, l'horreur et d'autres sentiments tout aussi négatifs sont d'une intensité frustrante ; l'amour et la passion ainsi que la loyauté donne de la légèreté à l'histoire, tout autant que l'hilarité qu'il y a dedans.

Quant à la plume de Larissa Ione, c'est peut-être un cas partagé. En effet je n'ai pas de suite été emballé par son écriture qui m'a paru lourde, sans aucune fluidité. Sauf que l'histoire est tellement prenante que ce n'est pas si visible que ça, au bout du deuxième chapitre cela passe totalement en dernier jugement. Les rebondissements, la façon dont l'auteur entraine le déroulement du récit est essentielle plus que le reste, à mon avis.

En bref, un univers original pleins de mystère, des personnages intrigants et qui ne manque pas de caractère. L'émotion est à son comble, elle est attractive tout autant que l'action. Une romance sympathique avec des scènes érotiques plutôt agréable, elles ne sont pas vulgaires, il y a pire en tout cas et de toute façon il y a n'a pas une grande quantité, c'est assez espacée. Une excellente lecture malgré un commencement un peu long à la détente et une plume spéciale.


Note :
9.5/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire