Translate

7 oct. 2016

Nos étoiles contraires.


 COUP DE COEUR ♥.

Titre : Nos étoiles contraires.
Auteur : John Green.
Genre : Romance.
Edition : France Loisirs.
Nombre de pages : 327 pages.
Prix : 16.90€.


Résumé :

 Hazel est malade. Gravement. Augustus est en rémission. Elle a 16 ans, lui 17. Dès leur rencontre, en groupe de soutien, il est charmé par son originalité, elle est séduite tout court. Ils ont le même humour, le même regard sans concession et leur complicité est immédiate. C'est le début d'une magnifique histoire d'amour et d'amitié.


Extrait :

 Sur ce, Augustus Waters a mis la main dans sa poche et il en a sorti, contre toute attente, un paquet de cigarettes ! Il l'a ouvert d'un coup de pouce et en a glissé une entre ses lèvres.
- C'est une blague, ou quoi ? Tu trouves ça cool, peut-être ? Tu as tout fichu en l'air ! me suis-je écriée.
- Comment ça, « tout » ? a-t-il demandé en se tournant vers moi, sa cigarette éteinte pendant au coin de ses lèvres qui ne souriaient plus.
- Tout, c'est un garçon pas moche, pas bête et qui ne présente a priori aucun défaut inacceptable, qui me regarde, souligne l'usage incorrect de « littéralement », me compare à une actrice et me demande de venir voir un film chez lui. Mais, bien sûr, il y a toujours une hamartia et la tienne, c'est que... J'y crois pas ! Tu t'es CHOPÉ UNE SALOPERIE DE CANCER et tu paies quand même pour avoir le plaisir de t'en CHOPER UN AUTRE. J'y crois pas ! Et laisse-moi te dire que ne pas pouvoir respirer, ÇA CRAINT ! Je suis vraiment déçue. Vraiment.
- Une hamartia ? a-t-il demandé, la cigarette toujours à la bouche, la mâchoire crispée ; une mâchoire bien dessinée, très sexy, force était de l'admettre.
- Une faute impardonnable, ai-je expliqué, et je me suis éloignée.
[...]
- Tant qu'on ne l'allume pas, la cigarette ne tue pas, a-t-il déclaré, quand maman est arrivée à ma hauteur. Et je n'en ai jamais allumé une seule de ma vie. C'est une sorte de métaphore. Tu glisses le truc qui tue entre tes lèvres, mais tu ne lui donnes pas le pouvoir de te tuer.


Avis :

 Une lecture qui m'a échappé, dans le sens positif bien sûr. En effet j'ai trouvé le vocabulaire, les phrases complexes, mais quand j'ai pu prendre du recul j'ai compris la vérité de ce récit, la beauté des mots que l'auteur nous partage. Mais pas seulement ; j'ai découvert la vraie souffrance. J'ai admiré cette intensité, la profondeur que John Green inscrit, il nous transporte dans des émotions fortes.

Pourtant il n'y a pas que ça dans ce roman, c'est aussi une romance et une amitié que tout le monde rêve de connaître. Je me suis vraiment senti proche d'Hazel, pas par son cancer, mais par sa personnalité. Les deux aussi. Parce qu'on ne peut pas dissocier quelqu'un de sa maladie, elle fait partie de lui, c'est ce que j'ai saisi avec ce livre.

Hazel est plus qu'admirable ; non elle n'est pas courageuse, on ne peut pas dire cela, elle n'est pas forte non plus. Elle n'a juste pas le choix, mais surtout elle fait toujours semblant d'aller bien et dans un sens elle a raison ; parce que qu'es ce qu'elle peut faire à part survivre ?
Augustus –Gus- il est juste formidable ce garçon, c'est quelqu'un d'entier ; lui aussi survit, il est drôle, sensible et tellement romantique. Je me suis vraiment attaché à lui.
Deux personnages qui apprennent à se connaître, qui s'unissent malgré leur maladie, en sachant qu'un des deux souffrira, coûte que coûte. C'est une histoire d'amour bouleversante, elle m'a chamboulé. J'ai rigolé et pleuré avec eux, c'est tellement bon de ressentir les sensations de la joie et de la tristesse ensemble, c'est un sentiment très rare quand ils sont mélangés.
L'espoir, c'est ce que ce roman renferme.

On rencontre aussi Isaac, protagoniste que j'ai adoré. Touchant et marrant, il est l'un des personnages clé de l'histoire, sans aucun doute.

L'écriture de l'auteur comme je l'ai dis plus haut, est parfois difficile à cerné, à mettre un sens dessus ; mais il faut prendre un peu de recul après avoir lu cette merveille pour justement pouvoir la vivre pleinement.

C'est évidement un coup de cœur, pour certaines métaphores qui m'ont réellement marquées et qui seront gravé à jamais dans mon esprit. Mais aussi pour l'histoire d'amour et d'amitié, par le fait que c'est un livre sur le cancer, rien que pour ça c'est émouvant, c'est vivant et unique. Parce que les émotions sont toutes englobées en un seul souffle ; l'amour nous conduit toujours vers la douleur, c'est ce que je peux en retenir. Mais aussi que le courage ce n'est pas de survivre, c'est de faire comme « si » tout allait bien. Et bien sûr tout ça avec des personnages attachants. Un récit fondamentalement puissant et pleins de vérités.


Note :
10/10.

1 commentaire:

  1. J'ai adoré ce livre ! Il m'a bouleversée ! Et je pense qu'heureusement je ne l'ai pas lu adolescente car il m'aurait trop retourné =)

    RépondreSupprimer

Laissez un commentaire