Translate

29 mars 2017

Le monde de Charlie.


Titre : Le monde de Charlie.
Auteur : Stephen Chbosky.
Genre : Jeunesse.
Edition : Sarbacane.
Nombre de pages : 252 pages.
Prix : 13.50€.


Résumé :

 Au lycée où il vient d'entrer, on trouve Charlie bizarre. Trop sensible, pas "raccord". Pour son prof de Lettres, c'est un prodige; pour les autres, juste un freak. En attendant, il reste en marge - jusqu'au jour où deux étudiants, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile.
La musique, les filles, la fête: c'est tout un monde que Charlie découvre...


Extrait :

 J'avais pas envie de lire ; du coup, je suis redescendu et j'ai regardé une pub d'une demi-heure qui parlait d'une machine de musculation. Sur l'écran, il y avait un numéro en 08 qu'arrêtait pas de clignoter, alors je l'ai appelé. La femme à l'autre bout du fil s'appelait Michelle. J'ai dit à Michelle que j'étais un jeune et que j'avais pas du tout besoin d'une machine de musculation, mais que j'espérais qu'elle passait une bonne nuit. Michelle m'a raccroché au nez. Mais j'en avais rien à faire du tout.


Avis :

 Dans l'ensemble c'est avec beaucoup de surprise que je ressors de cette lecture. L'histoire est plutôt intéressante, originale dans son style d'évolution.

Tout d'abord l'écriture de l'auteur est spécial, sincèrement je m'attendais pas trop à ça. Le récit est sous forme de lettre, comme un journal intime. J'ai pas franchement apprécié mais je n'ai pas détesté non plus, j'ai trouvé ça passable.

Charlie, c'est le personnage principal du livre, il a de l'humour sans qu'il s'en rende compte et c'est ce que j'ai aimé dans ce roman. Il est bizarre mais sympathique à suivre.
Et puis il y a Sam et Patrick, deux protagonistes mystérieux que j'ai pu grandement apprécié.

Cette histoire aurait pu être émouvante surtout à la fin, mais l'auteur n'a pas su mettre les émotions en avant, je n'ai pas eu l'étincelle que je recherchais et j'ai été un peu déçus surtout par rapport au reste du contenue qui est beaucoup plus exploité. Mais c'est vrai que ce dénouement est fade, trop précipité. En plus que c'est à ce moment là qu'on comprend pourquoi Charlie n'est pas « raccord » mais Stephen Chbosky casse le rythme du récit et c'est dommage.

Des personnages agréable, une histoire bien trouvé mais avec une fin décevante, une écriture jeunesse mais appréciable.


Note :
7.5/10.

1 commentaire:

  1. Ce roman me tente beaucoup, mais je sais pas pourquoi je ne me suis jamais lancée

    RépondreSupprimer

Laissez un commentaire