Translate

1 août 2018

Le Lac du Lou.


Titre : Le Lac du Lou.
Auteur : Caro Mélu.
Genre : Fantastique.
Edition : Autoédité / Stories by Fyctia.
Nombre de pages : 263 pages.
Prix : 2.99€.


Résumé :

Vous laisserez-vous dévorer par la légende des Lou ?

 Les femmes de la famille Lou règnent sur la station de ski des Menuires depuis des années, et sur la vallée des Belleville depuis bien plus longtemps encore.

Séléné, la dernière née de la lignée, a choisi de fuir la tradition familiale et de devenir professeur à l'université de Bordeaux. Néanmoins, à la mort de sa grand-mère, chef incontestée du clan, Séléné n'a pas le choix : elle doit rentrer en urgence en Savoie.

Sa famille porte en effet l'empreinte d'une légende ancestrale et elle ne peut se soustraire à ses obligations d'héritière des Lou. Quoi qu'il lui en coûte, elle doit aider sa mère à défendre sa place d'alpha de la meute et à mettre un terme aux rivalités naissantes.

Dès son arrivée dans les Alpes, l'avenir que Séléné pensait pouvoir construire est remis en cause : entre les menaces qui pèsent sur ses proches, les mystérieuses révélations du grimoire confié par son grand-père et les balancements de son cœur, les doutes qui l'assaillent sont de plus en plus nombreux.

Parviendra-t-elle à préserver son identité dans la meute ?


Extrait :

 L'intensité qu'elle y lit la trouble et elle décide de rompre le silence :
- Nous allons avoir une bonne demi-heure de retard, dit-elle en souriant.
- Oui, lui répond-il dubitatif, mais je ne sais pas pourquoi, cela semble te ravir.
- C'est parce que tu es fils unique. Si tu avais un frère, tu comprendrais à quel point c'est agréable parfois de le contrarier.
Elle se met à rire en songeant à Célian. Il l'a bien cherché, après tout, en sous-entendant qu'elle n'était jamais à l'heure.


Avis :

 Une histoire mélangeant historique, romance, thriller, bit-lit. C’est surprenant, tout étant fascinant et intéressant. J’ai bien aimé ce roman, malgré un certain manque d’information ; l’auteur aurait pu aller plus loin dans ce récit. Du coup, les développements restent minimes et le dénouement n’est pas aussi enthousiasmant que ça. Néanmoins je ne suis pas déçue de ce Service-Presse, l’univers est passionnant, avec les légendes et les péripéties du présent ; tout concorde. Les prénoms ont un rapport avec la Lune, ce qui est une très bonne idée pour nous fondre totalement dans le monde des Lou. Une bonne lecture, se lisant vite grâce aux chapitres courts, c’est une histoire contenant du rythme ; cependant les parties se découpent rapidement et passe presque du coq à l’âne, c’est donc un peu déroutant.

Séléné est une héroïne assez spéciale, ce n’est pas une femme comme toutes les autres. Elle a un pouvoir en elle, celui d’être une fille dans la famille Lou. Sauf qu’elle ne veut pas devenir une héritière, de plus elle s’est éloigné de sa famille pour de bonne raison. Les manipulations, les trahisons, les secrets ; elle ne souhaite plus cela et décide d’aller faire sa vie à Bordeaux en tant que professeur. Mais un drame la ramène au pays, au Lac. Elle ne pense pas rester, sauf qu’elle sent le pouvoir de sa mère menacer, plusieurs clans se forment chez les Lou. Son grand-père la supplie de lire le manuscrit de sa lignée, son frère jumeau est de retour et elle veut comprendre pourquoi il est partit et une rencontre inattendu va ouvrir son cœur. Énormément de faits qui la pousse à séjourner chez sa mère, malheureusement elles ne se comprennent pas toujours. Séléné est le personnage principal féminin du roman et je l’ai apprécié, forte et maline ; tout en étant intelligente. Parfois elle doute, c’est d’ailleurs ce qui la rend humaine et différente dans cette famille.

Une synopsis passionnante, bien qu’originale ; elle est dans la thématique du fantastique tout en abordant des légendes et les histoires de famille qui ne sont pas toujours bienveillante. Je suis conquise par les sujets et sa construction, même si les éléments s’enchaînent un peu trop hâtivement à mon goût. En dehors de l’héroïne, il y a bien évidemment des personnages secondaires. Dont Célian, le frère jumeau et Endymion, l’ami pour qui elle ressent une attirance. Ce sont deux protagonistes masculins séduisants, dans leur façon d’être. Célian est plutôt rude et grincheux, ce qui lui donne du charme ; tandis qu’Endy est calme, serein, aimable et drôle, c’est un contraire qui convient parfaitement. Le mystère s’installe dès le début, jusqu’à une certaine partie de l’œuvre, un suspense équilibré mais parfois abandonné en cours de route. Dans ce fantastique – bit-lit, je n’ai pas perçu d’émotion, les sentiments de Séléné se voient mais ne se ressentent pas. En effet, l’histoire est rédigé à la troisième personne du singulier ; ça m’a un peu dérangé dans les premières pages pour me plonger entièrement dans le récit.

Une plume plaisante, simple – sans fioritures. Et justement, parfois ça fait défaut ; les détails qui n’apparaissent pas appauvrit légèrement la synopsis. Mais sinon, j’ai savouré avec plaisir ce que l’auteur nous donne. Un beau vocabulaire, riche et agréable ; Caro Mélu ne fait pas dans la dentelle, elle s’exprime avec clarté – tout en oubliant quelque précision durant l’histoire. Du coup je ne suis ni satisfaite, ni déçue. Ce n’est même pas un avis mitigée que j’ai sur son écriture, elle a son style et je le respecte complètement.

J’en conclue avec une note positive, c’est un récit passionnant, vivant et parfois sombre. C’est dans le genre de lecture que j’aime, tout en ayant son authenticité et donc ses surprises. Séléné est presque un coup de cœur, je me suis sentie proche de cette protagoniste. Pour Célian et Endy, ils rajoutent un effet d’autorité alors qu’ils n’ont pas le pouvoir de Séléné et de sa mère. Le fait que ce soit écrit à la troisième personne, ne nous procure pas d’émotion ; mais ce n’est pas bien « important » pour ce style d’histoire. Problème de famille, de pouvoir, amitié et amour, les mythes et ses croyances, les trahisons et manipulations, le changement pour reconstruire une meute meurtri. Un univers qui se découvre, qui nous emporte ; et une écriture harmonieuse.


Note :
8/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire