Mes dernières chroniques

3 mars 2021

Ensemble. Maintenant. Pour toujours.

Titre : Ensemble. Maintenant. Pour toujours.
Auteur : Emily Blaine.
Genre : Romance.
Edition : Harlequin.
Collection : &H.
Nombre de page : 282 pages.
Prix : 7.50€.


Résumé :

Elle est la femme de sa vie. Il doit juste la convaincre qu'il est l'homme qu'il lui faut.

 Théo sait tout de Summer : il a passé une partie de sa jeunesse à la protéger de son père violent, à la tirer des pires situations. Peu à peu, il est tombé amoureux d'elle, de l'éternelle optimiste et de la femme forte qu'elle est devenue. Summer a quant à elle toujours refusé une histoire avec lui : ses relations avec les hommes sont chaotiques et leur amitié est trop précieuse pour qu'elle coure le risque de l'abîmer. Respectueux de ce choix, Théo est resté à distance : il a veillé sur elle, en protecteur discret et bienveillant. Mais, grâce à son frère Jérémiah, il prend conscience qu'à trop attendre, il pourrait bien perdre la femme de sa vie... S'il veut un jour être heureux, il doit prendre les choses en main et convaincre Summer qu'il est l'homme qu'il lui faut.


Extrait :

 - J'ai cru que tu allais m'inviter à dîner, sourit-elle.
- Je ne suis pas disponible ce soir.
- Même pour moi ?
Elle camoufla son visage dans son gobelet, mais je vis clairement un éclat de malice briller dans ses yeux. J'étouffai un rire, puis bus une gorgée de ma boisson.
- On ne m'avait jamais invité à dîner comme ça, avouai-je. Je n'ai pas pour habitude de céder aux caprices.
Elle manqua de recracher son café. C'était ce que j'appréciais le plus dans ma relation avec Summer : je savais parfaitement comment la surprendre.
- Bien joué, souffla-t-elle. Mais je croyais que tu n'étais pas libre...
- Pour toi, je peux toujours me libérer.
- Bien. J'espère que tu aimes la pizza, alors !
- Je dîne avec toi, pas avec la pizza.
- Tu n'es pas très difficile.
- Au contraire, je trouve que je suis plutôt très sélectif.
***
Pieds nus, elle gagna le petit coin-cuisine, pendant que je retirais mon sweat et mon T-shirt. Quand elle se tourna vers moi, son regard se troubla et elle dirigea vite les yeux vers le canapé. Cet évitement inhabituel me réjouit et je savourai son trouble. Mes exercices de musculation m'avaient forgé un corps athlétique et musclé. Mon torse était la seule partie de mon corps épargnée par les cicatrices et j'en étais fier.
- Je présume qu'il y a des serviettes dans la salle de bains.
- Euh... Oui.
Sa petite hésitation m'encouragea. Ce n'était pas la première fois que Summer me voyait torse nu. C'était cependant la première fois qu'elle réagissait ainsi et qu'elle laissait transparaître son trouble.
- Summer ?
Elle me fit face et prit une profonde inspiration. Malgré toute sa volonté, ses yeux se promenèrent sur mon torse pendant de longues secondes.
- Ça m'avait manqué aussi, avouai-je.
Elle hocha la tête, peinant à déglutir. Elle m'adressa un sourire mal assuré et je réduisis l'espace entre nous. Summer recula, son dos heurtant le mur de la cuisine. Elle tenta de masquer ses émotions, mais à la façon dont son regard furetait partout je compris qu'elle cherchait une échappatoire.
J'approchai encore, ne laissant que quelques centimètres entre nos deux corps. À cette distance, je percevais sa respiration hachée et son souffle court. J'aurais aimé qu'il s'agisse d'excitation, mais je connaissais parfaitement Summer. Son regard fuyant, son corps tendu, cette nervosité me rappelait ma dernière soirée ici : elle paniquait.
- J'ai très envie de t'embrasser, Summer. Tellement envie que ça me fait mal. Le problème, c'est que si je t'embrasse je ne vais jamais voir cette douche et je vais devoir te retirer tes vêtements.Elle poussa un soupir et plaqua ses mains contre le mur derrière elle. Elle était si tentante, avec sa chevelure humide, ses lèvres roses et son visage doux. Je me débattais entre l'envie de la protéger et le besoin de sentir sa peau frotter contre la mienne. La fragilité de Summer m'avait séduit depuis longtemps mais son caractère impétueux et déterminé réveillait mes bas instincts.
Elle s'humecta les lèvres et la tentation se fit plus grande. La tension que j'avais sentie dans l'après-midi réapparut, plus forte et plus violente. J'étouffais de désir pour cette femme. Si mon corps l'avait permis, je l'aurais plaquée contre ce mur et j'aurais laissé nos deux corps se consumer de plaisir.
- Je le ferai, Summer. Je t'embrasserai un jour. Ce jour-là, tu oublieras tout ce qui te retient d'être avec moi et il n'y aura pas de retour en arrière possible.
Son regard prit cette teinte bleu nuit que j'adorais. J'avais compris le trouble de Summer quand elle m'avait vu à moitié nu. Mais, là, c'était différent. Son corps était tendu comme un arc, et son souffle, erratique. L'affolement avait laissé place à du désir brûlant. Mon serment l'avait touchée.
- Et pourquoi pas maintenant ? murmura-t-elle dans une supplique.
- Parce que tu veux juste ce baiser. Moi, je veux beaucoup plus. Un baiser ne me suffira pas, Summer.
Elle posa ses mains sur mon torse et me tira un sourire. Je retrouvais la Summer déterminée et indépendante que je connaissais. En refusant de l'embrasser, j'avais défié la femme que j'aimais, je lui avais refusé ce qu'elle voulait. Et j'étais un homme. Deux bonnes raisons pour elle de vouloir reprendre le dessus.
Ses doigts froids glissèrent sur ma peau, jusqu'à atteindre la boucle de la ceinture de mon jean. Mon cœur s'emballa aussitôt et j'ignorai la douce chaleur qui me gagnait. Elle me jeta un nouveau regard, entre défi et interrogation. Ma seule chance de m'en sortir et de remporter cette manche, c'était qu'elle abandonne. Je tremblai sur ma jambe droite, fatigué de lui résister. La journée avait été éprouvante et mon corps était en train de lâcher prise. Notre affrontement ne pouvait pas durer plus longtemps.
- Je vais prendre une douche, dis-je en m'écartant d'elle.
Elle me retint par la ceinture pendant une courte seconde, avant de me libérer. En silence, je déposai un baiser chaste sur son front, tandis que mon cors reprenait un rythme normal.
- Mauvais joueur, murmura-t-elle.
- Mauvaise perdante.
Je lui adressai un dernier regard avant de franchir la porte de la salle de bains. Son sourire habituel était revenu. Elle sortit deux bouteilles de bière, puis secoua la tête.
- Avoue au moins que tu regrettes d'avoir résisté, rit-elle.
- Tu n'as pas idée !


Avis :

 « Ensemble maintenant pour toujours » est la suite de « Toi. Moi. Maintenant ou jamais » ; dans mon cas, je n’ai pas lu ce premier tome et ce n’est pas dérangeant. En effet, les personnages de cette œuvre ne sont pas les mêmes. Ici, on découvre Théo et Summer, dans le précédent c’est l’histoire de Jérémiah et Charlotte. Cette romance est plutôt courte, pourtant les détails se présentent et donnent vraiment un sentiment de générosité de la part de l’auteure. Une lecture où les héros semblent authentiques, proches de nous ; ils envoûtent par leur simplicité. L’ensemble se dévore facilement, et malgré, des chapitres à rallonge, le rythme est entraînant et ne s’éteint pas. Une histoire d’amour avec une intrigue manquant de temps en temps d’originalité, cependant, les émotions et l’évolution de ces dernières prennent du sens. Parfois, la banalité n’est pas un mauvais élément, cela exprime des vérités. La légèreté entoure entièrement l’œuvre ; je me suis laissée emporter par l’amitié, l’amour et le vécu des protagonistes.

Théo s’occupe de la Fondation de sa famille depuis quelques années, après son accident, être pilote de voiture de course n’est plus envisageable pour lui. Son invalidité est une souffrance psychique et physique, difficile pour lui d’être à l’aise avec l’extérieur. Il se concentre et se bat pour conquérir son amie de toujours, celle qu’il considère comme étant la femme de sa vie. Ses sentiments ne laissent pas indifférents, ils sont en accord avec la personnalité de Théo ; sincère et sans contrepartie. Sa faiblesse dans la jambe et sa cicatrice sur le visage exposent un aspect humain et le représentent comme étant réel. D’une facilité déconcertante, je me suis prise d’affection pour lui, charmant dans sa manière de se comporter et d’une détermination pleine d’énergie, son cœur est entier et déjà tombé entre les mains d’une seule femme, depuis plus d’une dizaine d’années. Dans un sens, l’amour a sauvé sa vie ; après un temps infini, il est revenu auprès des siens pour revivre, trouver du sens à son existence où ses douleurs l’accompagnent.

Summer est d’une imperméabilité impressionnante au début, principalement sur ses réactions. Quand ses pensées sont dévoilées, j’ai ressenti toute sa solitude ; sa sensibilité se laisse entrevoir par petite goutte. Elle contrôle sa vie, tout comme ses émotions, indépendantes et dans la recherche constante de liberté ; quand les imprévus guettent, les barrières s’abaissent et elle se ferme, la fuite est une protection pour elle. Elle s’assure une sécurité financière et émotionnelle, après son passé cruel, où la violence rythmait ses journées d’adolescente. Summer donne du fil à retordre aux hommes, seuls quelques-uns d’entre eux ont réussi à gagner sa confiance. Une femme qui me reflète énormément, sa méfiance et son besoin de maîtrise expriment la peur d’être blessée, sa soif de rébellion révèle une héroïne forte et courageuse. Summer évolue durant le récit, tout en affirmant un lâcher-prise à l’appel du jeu et du hasard ; mais seulement lancé par défi. Elle est la définition même d’un électron libre, son caractère est savoureux et surprenant ; elle laisse une empreinte sur moi.

Le récit débute par une scène se déroulant six mois avant, bouleversant nos deux héros. Après plusieurs années loin l’un de l’autre, ils vont encore une fois s’éloigner pendant quelques mois. Théo et Summer se retrouvent pour aider leur amie Charlotte, ils prennent enfin le temps de parler. Leurs sentiments ne commencent pas dans le présent, ils existent depuis douze ans ; elle souhaite protéger l’amitié qu’ils ont construite, lui est d’une patience inimaginable et tente de prouver les biens faits de l’amour. La construction et l’avancement sur leur relation sont intéressants, un brin passionnants, ensemble ils s’équilibrent et s’apportent du bonheur. Une histoire d’amour classique, tout en sobriété ; très peu de péripéties sortant des sentiers battus. Les sentiments se manifestent rapidement, malgré toute la légèreté de ce roman ; par petite piqûre, les situations des personnages témoignent des serrements de cœur, de la frustration et un souffle d’altruisme. Aucun mystère, la fin est prévisible, c’est certain ; en revanche, les flash-back produisent une bulle d’approfondissement, les révélations essentielles et touchantes apparaissent dans ces retours en arrière.

Pour la première fois, je découvre la plume de Emily Blaine, et, en dépit du peu de pages, son écriture ne me laisse pas de marbre. Un style spontané couronné par un vocabulaire recherché et vivant. Les points de vue s’alternent brillamment et offrent la richesse sur le ressenti des héros. L’auteure signe là une romance simple et harmonieuse, sûrement pour mettre un point d’honneur à « Toi. Moi. Maintenant ou jamais » ; quelques touches personnelles avec la mise en avant du destin et du sort qu’il nous réserve. La plume de Emily Blaine correspond sans aucun doute à mes attentes, et je suis certaine d’ouvrir ses autres romans.

Dans les petites lignes, cette œuvre est un bonbon à croquer ; agréable à souhait et tout en plaisir. Malgré les lieux sans détail, j’ai laissé ma tête imaginer les endroits où les événements se mettent en scène. Globalement, l’histoire n’est pas exceptionnelle, le scénario est plutôt traditionnel ; deux personnages avec un passé difficile, des obstacles mentaux et une relation à créer. Théo est quelqu’un d’attentionné et de joueur ; à distance, et en tant qu’ami ; il s’est fait une place dans la vie de Summer, dont il est tombé éperdument amoureux. Ses sentiments pour elle s’éternisent depuis des années, il sait qu’ils sont faits pour être ensemble. Un protagoniste au début inattendu, sa mobilité réduite après le drame, le deuil de son lui d’avant et son combat pour renaître représentent alors l’humanité. Summer est le genre de femme moderne, avec des blessures profondes, son corps s’en souvient et son cœur s’en préserve depuis. Elle gère chaque aspect de sa vie, professionnelle et personnelle ; elle est capable de se fermer et de fuir. En choisissant de ne pas s’abandonner, la solitude s’intensifie. Cette héroïne fait écho en mes propres peurs, cependant, je perçois énormément d’audace en elle. Une romance, tout en caresse, les émotions se ressentent aisément ; la crainte de briser une amitié, les doutes accompagnés par l’évidence, l’amour par les gestes. Le suspense ne tourmente pas l’histoire, il s’ajoute seulement dans les flash-back. L’écriture de Emily Blaine est entière, à savourer au fil des pages et des perspectives se succédant. « Ensemble maintenant pour toujours » est une lecture désinvolte comme un flocon, captivante par sa bienveillance.


Note :
8.5/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire