Translate

18 juil. 2018

Games of Love, Tome 1 : L’Enjeu.


Titre : Games of Love, Tome 1 : L'Enjeu.
Auteur : Rachel Van Dyken.
Genre : Romance.
Edition : City.
Nombre de pages : 299 pages.
Prix : 17.90€.


Résumé :

« Ses lèvres coururent dans son cou. Elle se maudit d'être si facilement séduite par celui auquel elle tentait de résister depuis deux jours. »

 Jake et Kacey ont grandi ensemble. Au lycée, ils ont eu une brève relation qui s'est mal terminée. Malgré tout, ils ont réussi à rester amis.

Quelques années plus tard, quand Jake lui demande de faire semblant d'être sa fiancée pour rassurer sa grand-mère très malade, Kacey accepte. Elle va passer le week-end dans la propriété familiale en faisant comme si elle allait se marier avec Jake.

La belle jeune femme a toutefois oublié un léger détail : Travis. Le frère. Elle le détestait quand ils étaient adolescents. Mais le ténébreux Travis a bien grandi et son magnifique sourire exerce une attraction irrésistible...


Extrait :

 Travis s'écarta d'elle et se glissa sous les couvertures.
- Tu voudras bien éteindre la lumière en sortant ?
Un rire nerveux s'échappa de la gorge de Kacey. Apparemment, la théine faisait bel et bien son effet.
- Je ne pars pas.
- Normalement, quand une femme en petite tenue dit ça en se trouvant si près de mon lit, ça veut dire qu'on va conclure. Mais, à en juger par ton expression, je suppose que ce n'est pas ce que tu proposes;
- Je vais dormir avec toi.
La mâchoire de Travis se décrocha. Il regarda à droite, à gauche, puis écarta prudemment les couvertures et s'approcha d'elle, les mains levées, comme en face d'un animal dangereux prêt à mordre.
- Et tu ne vas pas conclure. Tu vas dormir, toi aussi. Alors, bouge de là, mon gars, on va faire cododo.
Travis la dévisagea avant de balayer la pièce du regard, l'air nerveux.
- Je te préviens : je prends toute la place. Tu ferais mieux de dormir par terre.
- Non, je pense que je vais prendre le lit, répondit Kacey avec un rictus. Oh ! je ronfle et je fais parfois des cauchemars. Si je me mets à hurler, tu n'as qu'à me secouer un peu, mais doucement. Quand on réveille quelqu'un d'un cauchemar en lui faisant peur, ça peut tourner à l'homicide.
Travis parut sur le point de dire quelque chose, mais il se dirigea simplement vers la lumière et éteignit. Puis, il se remit au lit.
- Si tu me demandes de faire la cuillère, je t'étouffe avec mon oreiller, grommela-t-il.
- C'est ça, comme si j'avais envie d'avoir ton appendice dans le dos.
- A tes risques et périls, Kacey.
- Bonne nuit, Satan.
- Bonne nuit, chérie.


Avis :

 Une lecture qui n’est pas une déception, toutefois ce n’est pas une romance exceptionnelle. C’est agréable, sympathique ; mais sans plus. Certes le suspense est là pour le passé de Kacey, qu’on découvre réellement au fil des pages qui se tournent. Seul bémol, l’histoire est prévisible, on devine largement comment ça se termine ; de plus Travis est un personnage qui se dévoile beaucoup trop à mon goût. Le scénario ne peut pas plaire à tout le monde, en dehors du fait que ce soit un récit sentimental ; c’est principalement un triangle amoureux et sincèrement c’est ce que je hais le plus dans une synopsis. Le plus gênant est la plume de l’auteur, elle part dans tout les sens ; les moments clés ne prennent aucune place et tout est mélangé, cela montre que ce n’est pas vraiment aboutit.

Kacey est une jeune femme de vingt-et-un ans, elle se retrouve dans une situation difficile. Jake, son ex-meilleur ami lui demande de se faire passer pour sa future fiancée ; pour rassurer la grand-mère de celui-ci. Elle n’est pas très émouvante comme héroïne, par contre sa force est admirable ; malgré qu’elle s’enfuie devant chaque problème. Au fond, elle est passive ; elle ne se bat qu’en face de son pire ennemi et elle combat sans arrêt ses émotions.

Travis n’est pas à plaindre, sa famille est tout à fait présente autour de lui. Et avec son frère ce n’est pas toujours l’amour fou, il se chamaille constamment ; en même temps ils sont bien différents l’un de l’autre. C’est un garçon épris d’une fille depuis sa plus tendre enfance, jamais il n’a pu lui déclarer sa flamme comme il se doit. Parfois il est beaucoup trop sensible, trop gentil ; bien qu’il sache se défendre. Un personnage intéressant, mais hésitant.

C’est une romance plutôt basique, surtout avec le triangle amoureux et l’intrigue sur les fausses fiançailles. Pourtant l’humour, l’intrigue sur la grand-mère et son objectif détient un grand potentiel, malheureusement cette histoire n’a pas exercé de l’attrait sur mon esprit littéraire. Une certaine partie de l’œuvre offre du mystère, mais pas suffisamment pour être surpris ; en effet la fin est autant prévisible que la grand-mère. Seul le passé de l’héroïne est légèrement préservé sur le début. Les sentiments peuvent paraître minime, mais les bêtises des personnages donnent le sourire et ça c’est vraiment rare dans un livre ; surtout dans le style « romance ». Par contre il n’y pas de bouleversement profond, ça manque d’intensité.

La plume de Rachel Van Dyken m’a vraiment posé problème dans ma lecture, cette dernière part dans tout les sens ; les développements importants ne sont pas achevés et les scènes changent à tout instant, au final elles semblent mélangées. L’écriture est donc vraiment trop dans la simplicité, dans la facilité ; on peut tous écrire un roman de cette manière. Surtout qu’il ne partage aucune émotion.

Pour conclure c’est un ouvrage mignon, lisible ; tout en étant loin d’être extraordinaire. Ce n’est pas une longue impression que j’accorde sur ce livre, mais quand je ne suis pas transportée par une lecture, mon esprit fonctionne moins bien. Et là, comme vous pouvez le constater, c’est le cas ; « L’Enjeu » peut être une découverte correcte et passable, mais c’est une histoire d’amour banale et sans fondement précis – sauf de « vivre » sans « fuir ». Les protagonistes ne m’ont pas spécialement passionné, je suis passée à côté d’eux malgré le fait que je les ai bien aimés. Le moins plaisant est la plume de l’auteur, je n’ai pas forcément accroché ; cependant la touche d’humour est charmante.


Note :
6.5/10.

1 commentaire:

  1. Alors il me tentait bien, mais après avoir lu ta chronique, j'hésite à l'acheter ^^ Je le prendrais peut-être dans des moments où je n'ai pas envie de me prendre la tête :)

    RépondreSupprimer

Laissez un commentaire