Translate

4 nov. 2017

Night Owl, Saison 2 : Last Light.


Titre : Night Owl, Saison 2 : Last Light.
Auteur : M. Pierce.
Genre : Romance.
Edition : Hugo&Cie.
Nombre de pages : 382 pages.
Prix : 17€.


Résumé :

 Matt Sky a disparu. Après une escalade en solo, on a retrouvé une grande tache de sang, des lambeaux de vêtements d'alpinisme et la piste d'un animal dans la neige. Matt est déclaré mort.

Hannah, sa compagne d'écriture et de jeux amoureux, sait que Matt est vivant. Nate et Seth Sky, les frères de Matt, ont trouvé les derniers écrits de leur frère où il raconte les derniers jours de sa vie avec une précision déconcertante et scandaleuse. Seth veut absolument faire d'Hannah sa maîtresse.

Cachés dans les bois, Matt et Hannah tentent désespérément de maintenir leur ruse et leur fusion amoureuse, mais leur passion pourra-t-elle résister aux mensonges et aux dangers qui les guettent ?


Extrait :

 - Tu veux savoir ce que je pense de mes livres ?
- Bien sûr.
Elle m'a pris la main. Nous avons traversé le chalet main dans la main comme si nous nous baladions dans un parc, moi en bas de pyjama et Hannah en petite lingerie.
- Ils m'ennuient, Hannah. Ils m'ennuient avant même que je les termine. Je me développe plus vite qu'eux. Je deviens meilleur, et ils m'encombrent. Le temps qu'ils arrivent entre les mains des lecteurs, que la critique les encense, je ne les supporte plus. Les livres qui sont dans ma tête sont meilleurs. J'ai plus grand, quelque chose de plus vaste en moi. Tu comprends ?


Avis :

 Après un premier tome intense en sentiment, cette suite regorge de non-dits et d’un profond mystère encore irrésolue, après plus de trois cents pages. C’est un roman parfois dérangeant et très libertin, les scènes explicites prennent autant de place que possible, se révélant être très vulgaire. Au final, ce n’est même plus de la romance ou de l’érotisme, le récit est tellement absorbant et déstabilisant qu’il est difficile de le comprendre et de le deviner. Un mélange d’obsession, de manipulation et de débauche ; clairement c’est une œuvre voilée de suspense et d’une passion malsaine. M. Pierce emmène une nouvelle intrigue, une idée inédite ; mais celle-ci est en demi-teinte, on s’éloigne de l’histoire de base, du coup c’est légèrement déroutant mais ça devient intéressant tout en étant « brouillon ». Au final la synopsis et les péripéties en générales partent dans tout les sens et dénaturent tout le charme de « Long Night ».

Hannah Catalano devient de plus en plus sûre d’elle-même et renforce son caractère, tout en se sacrifiant pour un homme. Elle est intelligente et maligne, pourtant au fil du roman sa personnalité m’a énervé. D’ailleurs dans le premier volume de cette trilogie, elle était déjà « déraisonnable et naïve » ; mais dans cet opus, elle atteint des sommets ! Néanmoins, c’est une fille bien ; sincère et généreuse, avec un côté vengeresse et totalement dévergondée, malgré sa soit disant timidité. Je ne peux pas dire que je me sois prise d’affection pour Hannah dans ce livre, manquant de temps en temps de tempérament.

Matt est l’homme du roman, tout est écrit à son sujet ; pour lui. C’est l’héros phare, le centre ; le cœur de l’histoire. Encore une fois, ses airs d’enfant m’ont plu ; en différence de son esprit tordu et de ses secrets incompréhensible. C’est quelqu’un de compliqué à cerner et à apprécier, pourtant quelque chose en lui m’attire et me perturbe. Ses allures dominantes cachent un morceau de son âme, de ses blessures ; il est un mystère où les mensonges partagent sa vie. Sincèrement je ne me suis pas entièrement attachée à lui, certaines nuances de sa personnalité m’ont gêné. Cependant tout en lui est intrigant et captivant, son existence nous prends aux tripes.

Mon résumé risque d’être court, mon esprit est encore dans le roman. Matt disparait pour pouvoir écrire et retomber dans l’anonymat, les choix qu’il fait m’ont paru souvent extrêmes et insensés ; avec aucun sens véritable. En vérité, cette synopsis est trop dans le « suspense », prenant des falaises et ne sachant comment retomber. Après les émotions sont moins présentes, en regard du précédent livre ; en tout cas elles ne m’ont pas semblés authentique. Il y a deux personnages secondaires, Nate et Seth ; Nate est l’ange des trois frères, le plus gentil et le plus posé, franchement je n’ai aucun reproche envers lui ; juste qu’il manque de « passion ». Seth est tout le contraire, il est sombre comme Matt ; avec un aspect vague de gentil-garçon. Quoi qu’il en soit, je suis très surprise par cette suite ; différente de « Long Night » et unique en son genre ; l’originalité comble le négatif.

La plume de M. Pierce est envoûtante du début à la fin, malgré des détails sur les passages équivoques. C’est un auteur ayant un talent immense pour nous transporter dans son univers étrange et romanesque. Surtout qu’il fait deux pierres deux coups en mettant la narration de Matt et d’Hannah, se faisant à la perfection. Son écriture est toujours autant rythmée, les mots sont osées et libres, sans barrières. Un écrivain moderne et vulgaire, mais avec une étincelle sur sa façon de développer les faits et gestes de nos héros.

Dans l’ensemble, c’est une belle suite ; avec des rebondissements et des secrets. L’histoire en elle-même est magnétique, avec des personnages spéciaux et mémorables ; gagnant ou baissant en intensité. Matt reste le même et stagne dans sa façon d’être ; Hannah essaye de devenir plus forte et moins irréfléchie, bien qu’elle ne soit pas innocente. Je me sens tout de même frustrée par l’affaiblissement des émotions, la passion prenant le dessus sur la douceur et la sensibilité. Une romance érotique ayant une intrigue insolite et captivante, une plume bestiale où tout est question de pouvoir et de tourment, de besoins viscéraux et destructeurs.


Note :
8.5/10.

1 commentaire:

Laissez un commentaire