Translate

11 nov. 2017

Uglies, Tome 1.


Titre : Uglies, Tome 1.
Auteur : Scott Westerfeld.
Genre : Science-Fiction.
Edition : Pocket Jeunesse.
Nombre de pages : 397 pages.
Prix : 13.50€.


Résumé :

Dans le monde de l'extrême beauté, les gens normaux sont en danger.

 Tally aura bientôt 16 ans. Comme toutes les filles de son âge, elle s'apprête à subir l'opération chirurgicale de passage pour quitter le monde des Uglies et intégrer la caste des Pretties. Dans ce futur paradis promis par les Autorités, Tally n'aura plus qu'une préoccupation, s'amuser... Mais la veille de son anniversaire, Tally se fait une nouvelle amie qui l'entraîne dans le monde des rebelles. Là-bas, elle découvre que la beauté parfaite et le bonheur absolu cachent plus qu'un secret d'État : une manipulation. Que va-t-elle choisir ? Devenir rebelle et rester laide à vie, ou succomber à la perfection ?


Extrait :

 - Comment l'as-tu convaincu, Tally ? De la même façon que tu as convaincu David ?
- Shay, je n'ai jamais voulu ça.
- Alors où étiez-vous passés tous les deux, hier soir ?
Tally déglutit, tâchant de garder une voix ferme.
- On a discuté. Je lui ai parlé de mon collier.
- Ça vous a pris toute la nuit ? Ou avais-tu simplement décidé de lui sortir ton numéro juste avant l'arrivée des Specials ? Un dernier petit jeu avec lui. Avec moi.
Tally courba la tête.
- Shay...


Avis :

 J’ai eu de la chance de trouver ces romans en occasion et particulièrement avec la nouvelle couverture. C’est une lecture sur laquelle j’hésitais à me lancer, n’étant pas une adepte de la Science-Fiction Jeunesse ; malgré le fait que j’aime en lire de temps en temps. En tout cas, ce premier tome est surprenant dans le sens où il y a vraiment une part d’originalité et que le sujet est prenant de bout en bout. Sincèrement je n’ai pas pu me détacher de l’intrigue, par contre j’ai ressenti comme un vide dans la tête des protagonistes ; trop jeune et pas suffisamment « réaliste » sur leur comportement et choix.

Tally est proche d’intégrer une autre ville, de subir une opération pour la rendre « belle ». Elle ne se préoccupe plus que de retrouver son meilleur ami et de faire des petites bêtises en attendant son Jour. Mais une rencontre va bouleverser sa petite vie bien rangée, les choix vont devoir être durement réfléchi et les mensonges difficiles à garder. Elle découvre que le monde dans lequel elle vit n’est qu’une manipulation et va tout faire pour arranger ses erreurs. Je ne sais pas si j’ai apprécié cette jeune fille, certes j’ai aimé son intelligence pour résoudre l’énigme mais en dehors de ça, elle est souvent terne et sans réel personnalité… Mais vers la fin elle se révèle complètement et devient une femme prenant enfin des décisions seule. Tally n’est pas une héroïne et on ne s’attache pas facilement à elle, pourtant elle a du charme.

David est beaucoup plus intéressant ayant une vraie histoire derrière lui, celle de ses parents surtout. Sans avoir vécu en ville, une certaine naïveté est présente chez ce personnage. Je l’ai trouvé parfois impatient, mais ce trait de caractère donne autant d’intensité que de bonne raison de l’aimer. Je ne me suis pas forcément prise d’affection pour lui, toutefois il m’a plu et c’est le style de garçon dont toutes les filles de seize ans peuvent tomber amoureuse. Le courage est presque naturel pour lui, ayant connu que la Terre des rebelles et rien d’autre, de plus il n’a vu aucun Pretties ; mais son envie de se battre pour ses parents et les autres ne peux que séduire.

Shay est d’une importance capitale dans ce premier volume, elle emmène Tally vers les péripéties. Au début je l’ai adoré cette héroïne, vraiment sûr d’elle et de ce qu’elle fait, pleine de révolte et de détermination. Mais petit à petit, ses réactions m’ont coupés le souffle, se prenant vraiment pour une reine ; celle qui connaît tout et sait tout, ça devenait de plus en plus dérangeant son tempérament. C’est une fille jalouse et plutôt rancunière j’ai l’impression, après j’espère me tromper et qu’elle soit plus que ça au final. Surtout qu’elle n’est plus la même dans les dernières pages du roman.

J’ai sincèrement apprécié le thème de cet ouvrage, opinion intelligente sur les apparences et le monde superficiel dans lequel on vit. Dans quel état serions-nous si la fiction prenait le pas sur la réalité ? Nous serons seulement des pantins errants, sans esprit propre à nous-mêmes. C’est un récit peut-être pas entièrement unique mais l’auteur laisse son cœur parler, mettant sa touche personnelle dans chaque instant. Le mystère est bien tenu, devenant même essoufflant au bout d’une centaine de page ; le suspense se garde jusqu’au dénouement, laissant des doutes et des incertitudes planer. Malheureusement, les émotions ne m’ont pas été transmissent pendant ma lecture ; seulement des bribes de peur et de culpabilité. En tout cas j’ai pu retrouver un peu d’action et de rebondissement, un bon livre pour se sentir voyager dans le futur et pour vivre des surprises !

Scott Westerfeld détient cette plume simple et pourtant, pleine de détails et de descriptions là où il faut. Malgré que ce roman soit classé dans le style « Jeunesse », l’écrivain garde une écriture fluide et pour tout les âges. La seule chose qui fait qu’« Uglies » est catégorisé comme étant pour les « Jeunes adolescents », sont justement les adolescents de l’ouvrage. Toujours est-il que je suis fière d’avoir pu découvrir un auteur engagé et simple, démontrant une grande vérité : Les apparences nous emmènent sur des jugements inopportuns.

Bonne lecture dans l’ensemble, malgré qu’il y ait encore des personnages ne prenant pas conscience de certaine chose. Jeune et naïf pour la plupart, je me sens beaucoup plus âgés qu’eux donc c’est tout à fait normal que c’est un aspect qui me pose problème. Néanmoins j’ai vraiment aimé l’histoire en elle-même, le thème tout comme les évènements qui s’y déroulent. Une dystopie avec une petite part d’authenticité, grâce à la plume de Scott. L’héros principal, David, est mon coup de cœur au niveau des héros. L’action ou l’émotion ? Peut-être un peu des deux, mais les combats physiques et psychiques recouvrent les sentiments, ce qui est compréhensible vu le style du roman. Une découverte agréable et intéressante.


Note :
8/10.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire