Translate

23 déc. 2017

Heartless, Tome 1 : Mercy.


Titre : Heartless, Tome 1 : Mercy.
Auteur : Ker Dukey.
Genre : Romance.
Edition : Milady.
Nombre de pages : 313 pages.
Prix : 16.90€.


Résumé :

« J’aime le soulagement que procure l’acte sexuel. Il n’est pas grand-chose qui me procure du plaisir, et le sexe ne m’en donne pas beaucoup, mais c’est pour moi un exutoire. J’adore franchir les limites des autres. J’adore les dégrader. Sadique, moi ? Oui. »

 On dit que certaines personnes manquent d’empathie en raison d’une activité réduite au niveau du lobe frontal. C’est peut-être mon cas, mais que je sois né ainsi ou que je le sois devenu, l’empathie n’était pas mon fort jusqu’à ce que ses yeux verts croisent les miens dans un miroir... et que je sois incapable de lui ôter la vie. Je ne voulais pas ressentir d’émotions, je refusais que cette femme vienne compliquer ma vie, elle qui avait été envoyée pour me hanter à cause de mes péchés. Mais la mission a mal tourné et ses conséquences ont transformé ma vie à jamais. En m’obligeant à ressentir des émotions.


Extrait :

 Je me sens si seule sans eux, chuchoté-je dans son cou avant de relever la tête.
Je découvre dans ses yeux une intensité si brute qu'elle m'écorche à vif, retirant les couches de peau restantes et révélant mon âme.
- Je veux que justice leur soit rendue, mais ça n'arrivera pas... Alors, je veux obtenir vengeance. Mais avant ça, j'ai envie d'oublier. Rien qu'un petit moment.
Ma respiration se transforme en halètements de désir. J'ai besoin de sentir quelqu'un. Besoin de me sentir connectée. Je ne peux pas continuer à mourir seule, à disparaître peu à peu. Il me faut une ancre.
Je baisse les yeux sur ses lèvres. Je sens son sexe déjà dur sous mes fesses.
- Prends-moi, Blake. Fais-moi tout oublier, rien qu'un petit moment. Fais-moi éprouver autre chose que ce vide.


Avis :

 Une dark-romance plutôt « soft », malgré des faits et des actions violentes et dures. C’est surtout une histoire d’amour psychologique et proche d’un thriller, au fond c’est un excellent récit. Avec ses mystères et révélations, on pense tout savoir sur la synopsis, connaître déjà le fin mot ; sauf qu’on en est loin. Toutefois, je ne suis pas totalement emballée, cette étincelle de passion et d’émotion fait défaut ; ne mettant pas en scène assez de sentiment comme l’amour ou la peur. Peut-être que la plume de l’auteur est trop « robotique », dans l’esprit d’écrire juste un scénario sans rechercher à y mettre sa patte, son cœur. En tout cas, ce n’est pas suffisamment intense pour avoir un coup de cœur et être émue. Heureusement les protagonistes sauvent en grande partie ce livre, je me suis plutôt sentie proche d’eux alors qu’ils ont des blessures et des failles pouvant heurter notre sensibilité sur la vie ou la mort.

Blake est le personnage phare de l’histoire ayant dès les premières pages son point de vue, avec un prologue tout de suite intriguant. Je l’ai trouvé peut-être dur avec lui-même, pourtant c’est un homme avec de bonne intention malgré ses péchés. Certes, ce n’est pas un ange ; son second métier n’est pas commun, il fait peur et donne la chair de poule. En vérité ce n’est pas un enfant de cœur, toutefois la vie lui offre une deuxième chance en lui mettant sur sa route son âme-sœur. Ses émotions deviennent le centre de son existence et il se sent perdu, je me suis beaucoup attachée à Blake en dépit de ses choix.

Melody est une jeune fille plutôt banale, mais je me suis retrouvée en elle ; sa force et son courage après le drame est vraiment exceptionnel. Bien qu’elle soit dévastée, elle continue de vivre ; sauf que parfois ses réactions semblent indifférentes. Je ne me suis pas spécialement prise d’affection pour elle, sa peine manque de profondeur et la plupart de ses actes sont dépourvues de crédibilité. Sa maturité est plaisante, tout comme son besoin de se sentir accompagné ; elle se sent seule et cela paraît compréhensible. Mel est naturelle, simple ; peut-être est-elle extrêmement quelconque pour ce style de roman, afin d’être subjugué par sa personnalité. C’est un héroïne laissant cependant des traces dans notre âme, elle ne s’oublie pas et son caractère reste charmant.

Ryan, un garçon étrange ; il est torturé mais gentil, du style renfermé et possessif. Rien ne saute vraiment aux yeux venant de lui, il aime le sexe et le côté BDSM ; un peu surprenant de sa part puisqu’il est le frère cadet de Blake. Son vécu est choquant, ses secrets le deviennent encore plus. Sincèrement je n’ai pas forcément apprécié ce héros, pourtant il est royalement unique ; bien trop amical pour être innocent. Ryan étant le plus mystérieux, l’entre-deux de Melody et de Blake, aimable et légèrement inquiétant. Il faut savoir qu’il est essentiel, tout en écartant ses pensées obscures ; en effet son point de vue n’est point mis en valeur.

C’est un scénario moderne ; liant la romance, le thriller et la psychologie. Une histoire d’amour entre un tueur et une victime, évidemment que c’est malsain et perturbant ; surtout que les personnages ont l’air réels et donc ça devient une œuvre angoissante. Tout n’est pas original dans ce livre, particulièrement la relation entre Blake et Melody qui est certes passionnante, mais sans moment-clé. Par contre le thriller et la psychologie arrive avec une approche étonnante, par le biais de rebondissement et de perspective varié. Ce que je reproche venant de ce roman, c’est certainement l’aspect émotionnel ; manquant à l’appel. Il y a parfois des instants effrayants et des révélations renversantes, néanmoins l’intensité et la beauté des sentiments amoureux ne m’ont pas atteint. Le suspense joue un jeu considérable, nous tenant en haleine du début à la fin ; particulièrement en nous trompant d’une certaine manière. Le récit ne tourne pas seulement sur une romance, le côté esprit et comportemental donne un trait intellectuel ; or le livre n’exprime aucune moralité ayant du bon sens. C’est le dessein d’une romance noire, avoir des scènes violentes et dérangeantes ; sans forcément partir sur des rapports explicites en y introduisant du BDSM, ce livre n’en contient pas.

Ker Dukey se détache des auteurs de romance, elle enfreint l’imagination. Sa plume est fluide, vivace ; les pages se tournent facilement et les mots restent agréables, sans fioritures. Elle envoûte seulement avec son histoire, du coup son écriture est ordinaire ; bien qu’elle soit addictive. Une synopsis bien pensée de sa part, une surprise et un mélange prodigieux ; avec l’angle de plusieurs héros. Elle a du talent, toujours est-il que l’émotion n’est pas suffisamment entretenue ; sauf la crainte.

Du coup « Mercy » est un tome engageant l’histoire sur Blake, Melody et notamment Ryan. Une Dark-Romance intéressante, jonglant avec le bien et le mal. C’est un récit sombre, possédant une part de lumière tout de même. L’histoire d’amour passe au second plan, celle-ci ne laissant pas les sentiments amoureux trouver leur place. Un thriller psychologique fougueux, troublant et captivant. Un suspense de longue durée, une fin un peu expédiée et une note d’originalité par-ci et par-là. Ce n’est certainement pas la DR du siècle, mais pour une découverte du genre ; elle est parfaite. Une révélation dans le style, sans être entièrement ensorcelée par la plume de Ker.


Note :
8/10.

1 commentaire:

Laissez un commentaire