Translate

4 oct. 2017

La meute du Phénix, Tome 2 : Dante Garcea.


Titre : La meute du Phénix, Tome 2 : Dante Garcea.
Auteur : Suzanne Wright.
Genre : Bit-lit.
Edition : Milady.
Nombre de pages : 471 pages.
Prix : 8.20€.


Résumé :

Des cendres de la meute renaîtra l’amour.

 Jaime Farrow a toujours eu le béguin pour Dante. 
Mais lorsque leur clan a été divisé, ils se sont perdus de vue. Leurs retrouvailles à l’âge adulte, au sein de la meute du Phénix, auraient pu être torrides. Sauf que le Beta n’a de place dans sa vie que pour son travail et que Jaime est tourmentée par un lourd secret. Mais si ce qu’elle cache met les siens en danger, Dante doit le découvrir même s’il doit pour cela se soumettre à la tentation.


Extrait :

 Ils se figèrent tous les deux quand ils entendirent frapper à la porte. Jaime écarquilla les yeux quand elle remarqua qu’ils n’avaient pas fermé à clé. Merde. Elle s’attendait à ce que Dante réagisse rapidement, se retire d’elle et lui donne ses habits, au lieu de quoi il laissa retomber tout son poids sur elle, l’emprisonnant sur le bureau, puis lui mit un doigt sur la bouche.
- Qui est-ce ? demanda-t-il sur un ton maussade et impatient.
Personne n’aurait osé entrer avant d’être invité à le faire, à part Trey. Mais Trey entrait sans frapper à la porte.
- C’est moi, répondit Marcus. Je voulais juste te poser quelques questions au sujet de ton coup de fil à Josh un peu plus tôt.
Dante aurait tout à fait pu, bien entendu, dire à Marcus qu’il lui répondrait plus tard. Mais cette situation ressemblait bien trop à un défi purement animal. Il avait envie de s’enfoncer en Jaime et de voir si elle était capable de rester silencieuse. Une sorte de mise à l’épreuve.
- Vas-y, pose-moi tes questions, lui dit-il.
Puis le Beta donna un fort coup de reins à sa compagne avant de lui murmurer« à l’oreille :
- Ne fais pas de bruit, Jaime. Si Marcus se doute de ce qui se passe ici, il va entrer et me voir prendre ton cul.
Il la tourmentait un peu, elle le voyait bien. Mais il avait raison, cela dit. Tous les métamorphes avaient un côté voyeur, et Marcus ne raterait pas une occasion de se rincer l’œil. Elle étouffa un gémissement quand Dante s’enfonça de nouveau en elle. Puis il entama des va-et-vient, et elle dut se mordre le bras afin de ne pas laisser sortir les cris qu’elle avait du mal à réprimer.
Pendant ce temps, il réussit à répondre à toutes les questions de Marcus d’une voix parfaitement claire ne laissant rien transparaître de ce qu’il était en train de faire. Elle en fut très énervée. Elle essayait tant bien que mal de ne faire aucun bruit, et il était capable de « s’exprimer avec autant de passion qu’un manche à balai. Espérant parvenir à lutter à armes égales, Jaime contracta ses muscles autour de la queue de Dante. Il ne put contenir un grognement sourd, mais il se contrôla rapidement et reprit son échange avec Marcus. Ah ouais ? Elle résolut de chercher à le déstabiliser à tout prix, et à l’énerver suprêmement parce que ce petit jeu pouvait se jouer à deux, le crétin d’enfoiré !
- Dis-moi sur qui tu fantasmes et je te dirai sur qui moi je fantasme, lui murmura-t-elle en lui jetant un regard de côté.
Il s’arrêta net, ne termina pas sa phrase. Il planta les griffes dans les hanches de Jaime avant de recommencer à parler. Elle avait bien l’intention de ne tenir aucun compte de cet avertissement.
- J’ai envie de faire caca, dit-elle.
Il enfonça les griffes encore plus profondément, lui déchirant la peau. Elle perçut l’odeur de son propre sang. Mais il en fallait plus pour l’arrêter.
- On pourrait jouer ? Tu peux être Fred, moi je serai Daphné, et on dira que Marcus est le Monstre du Lac qui nous court après. Quoi ? C’est trop tôt ?
Il émit un nouveau grognement sourd, mais en grand champion de la maîtrise de soi il continua à parler avec Marcus. Très bien. Il ne lui restait plus qu’une chose à faire.
- Scooby-doo by-doo ! hurla-t-elle.
Elle est complètement folle, pensa Dante. Il avait autant envie de rire que de lui donner la pire fessée de sa vie.
- Je ne savais pas que Jaime était là avec toi, dit Marcus.
- Eh oui, fit Jaime. Écoute, ça serait bien si tu pouvais terminer cette discussion le plus vite possible. Dante a un gros boulot à boucler, et tu le connais, il a une forte tendance à vouloir enculer les mouches quand vient le temps de mettre le point final à un truc.
- D’accord, on se voit plus tard.
Dès qu’il fut sûr que Marcus s’était suffisamment éloigné pour ne plus les entendre, Dante s’enfonça brutalement en elle, lui arrachant un long cri, interrompant ses ricanements coquins.
- Tu te trouves drôle, hein ? Essaie un peu de rire maintenant !


Avis :

 Enfin, trois ans après avoir lu le premier tome qui concernait Trey Coleman, l’Alpha de la meute Phénix ; j’ouvre le second volume pour découvrir le Beta de celle-ci : Dante. En vérité dans cette saga on pénètre au sein d’une famille, la solidarité est essentielle tout comme la loyauté. Pourtant dans cet opus, certain se liguent contre une jeune femme ayant un secret profondément dangereux pour elle et ses compagnons. Quelques-uns veulent la voir partir, la faire bannir ; mais d’autres ne sont pas de cet avis et la protège malgré tout. Dante est le principal spectateur de ce secret quand celui-ci se dévoile réellement, il se donne le devoir de mettre tout en œuvre pour la défendre et gagner sa confiance.

Le sang-froid légendaire du Beta est mis à plusieurs reprise à rude épreuve. Pourtant au fil des pages on découvre un homme possessif, pleinement juste et sincère. Dante Garcea se donne du mal pour prouver à la femme qui le rend complètement fou, qu’il la mérite et qu’elle peut se livrer totalement et s’abandonner à lui. Il n’est pas doux, c’est quelqu’un d’autoritaire et de dominant, parfois son caractère le mène vers la surprotection et une fermeté de fer ; néanmoins certain de ses traits de personnalité vont légèrement changer. Un héros touchant et parfois déstabilisant, je ne me suis pas forcément attachée à lui, bien que je l’ai prisé tout le long du récit.

Jaime Farrow connaît Dante depuis son plus jeune âge et elle a toujours eu un penchant pour ce bel-âtre. Déjà petite, elle le poursuivait partout, ne le lâchant pas d’une semelle, quelque chose en lui l’attirait. C’est une femme avec énormément de souffrance en elle et c’est sa louve qui en paye les frais. Cette dernière est devenue méfiante et agressive, peureuse et indocile ; après avoir vécue un terrible traumatisme. Au fond Jaime et sa louve s’accordent au mieux, sans pour autant être en harmonie. Elles m’ont toutes les deux touchés, jusqu’aux tripes et aux entrailles, j’en ai eu des larmes et des sursauts. Elles m’en ont fait voir de toutes les couleurs, du meilleur au pire. Franchement je me suis énormément prise d’affection pour cette héroïne, possédant un cœur généreux et une âme belle mais blessée.

Le couple se distingue bien de celui de Trey et Taryn ; Dante et Jaime joue au chat et à la souris, la plupart du temps. Ce qui rend cette relation beaucoup plus intéressante et passionnante, surtout que cette dernière prend l’histoire en otage. Ils se connaissent depuis longtemps, Jaime ressent depuis toujours un attrait pour le Beta et ce dernier n’est pas forcément réceptif, jusqu’à ce qu’elle ose le regarder comme elle regarde les autres, elle ne lui accorde plus autant d’attention et ça le met hors de lui. En tout cas, à partir de ce moment ; il ne va plus la lâcher. Ils font une belle paire tout les deux, entre lui qui ne pense qu’à son travail et elle qui souhaite être totalement indépendante. Ils s’assemblent autant qu’ils peuvent s’énerver l’un et l’autre. Je les ai certainement préférés au couple d’Alpha qui est plus « plat » et moins « espiègle ». 

Dans ce second volume, il n’y a pas seulement Dante et Jaime comme personnage, ils sont entourés par toute la meute, du moins par une grande partie ; Trey et Taryn étant peu présent. Cette dernière est préservée dans leur chambre pendant plusieurs chapitres, pour être en forme pour le jour J. Mais Shaya, une soumise ; dévoile peu à peu son problème et sincèrement ça m’intrigue comme l’étoile du berger, j’ai envie de capturer ses soucis et d’en connaître le fin mot de l’histoire. Cette femme me donne envie de la protéger. Nick est un protagoniste tout aussi mystérieux, de plus il se manifeste suffisamment pour m’y intéresser ; ça me pousse encore plus dans l’idée que le troisième tome est unique et luxuriant de surprise. En tout cas, cette suite est plaisante en tout point de vue ; bien que le récit soit fondé sur de la romance paranormale, un peu plus d’action n’aurait pas était de trop. En effet, les rebondissements ne s’enchaînent pas vraiment, quelques-uns de temps en temps, dans les moments les plus stressants ; cependant il n’y a rien de téméraire, d’un brin de courage ou de piquant. Néanmoins je suis tout de même conquise par l’émotion, la relation autant que les héros m’a touché au plus profond de moi-même. Lors de différents passages, j’ai eu les larmes aux yeux ; soit par un discours venant de l’un d’eux, soit par un moment bouleversant. Le suspense n’est pas forcément travaillé, juste un peu de mystère envers les protagonistes pour ne pas en révéler trop d’un coup ; après le récit ne recherche peut-être pas cet effet là. L’originalité est encore moins actuelle, un triangle amoureux absurde apparaissant vers le centre du roman et une histoire romanesque avec une teinte de fantastique.

Suzanne Wright détient une plume prenante et fluide, malgré un langage cru. Les dialogues sont bien écrits, tout comme la narration rythmé. Il n’y a pas d’équilibre entre la romance et le fantastique, puisque l’origine de la synopsis vient de la relation entre deux héros. Une écriture agréable, sans être harmonieuse ; en cause un vocabulaire parfois « vulgaire », toutefois ce dernier est diminué par les instants de tendresse.

Dans l’ensemble, ce tome vaux le coup d’être lu ; malgré une intrigue sans importance et le faible taux de rebondissement. Une histoire d’amour belle et émouvante, avec de la passion ; ce n’est peut-être pas entièrement unique, néanmoins Jaime est surprenante dans son parcours, tout comme Dante est étonnant dans son évolution. L’esprit de ce livre reste intéressant, en effet ; la différence est un thème abordé et c’est quand même enrichissant de savoir à quel point ça peut transformer ton entourage si tu n’es pas comme eux. Un deuxième volume avec ses défauts et qualités, néanmoins j’ai une préférence pour celui-ci ; la romance y est largement plus riche et vivante.


Note :
8.5/10.

1 commentaire:

Laissez un commentaire