Translate

23 sept. 2017

Drew & Fable, Tome 4 : Quatre ans plus tard.


Titre : Drew & Fable, Tome 4 : Quatre ans plus tard.
Auteur : Monica Murphy.
Genre : Romance.
Edition : Milady.
Nombre de pages : 410 pages.
Prix : 18.20€.


Résumé :

J'ai un coeur de pierre, mais je ne peux pas me passer des filles. Leurs sourires, la manière dont elles retiennent leur souffle lorsque que je me penche sur elles pour les embrasser, leur peau douce et la facilité avec laquelle elles se débarassent de leurs vêtements et s'offrent à moi.

 Owen est irrésistible et il le sait. Il accumule les conquêtes d'un soir et passe son temps à faire la fête. Avec la vie qu'il mène, ses résultats à l'université sont en chute libre, et sa place dans l'équipe de football est menacée s'il ne se reprend pas rapidement. On le confie donc aux bons soins de Chelsea, une jolie étudiante particulièrement brillante qui passe pour coincée aux yeux de toute sa promo. Les cours particuliers prennent un tour inattendu lorsque Chelsea comprend que son élève attend plus d'elle que du soutient scolaire...


Extrait :

 - Et si j'étais allergique à l'ail ?
Owen se retourne et me regarde, ses yeux verts écarquillés.
- Ce n'est pas le cas, si ?
Je secoue lentement la tête et esquisse un sourire.
- Non.
Il pousse un profond soupir de soulagement.
- Tu m'as fait peur pendant un instant.
Je doute lui avoir fait peur.
- Mais maintenant, mon haleine va sentir l'ail.
- Ce n'est pas grave. La mienne aussi.
Il attrape la louche dans la sauce soja et en ajoute dans son bol.
- Quand je t'embrasserai plus tard, ça n'aura pas vraiment d'importance. On sentira l'ail tous les deux.
Je pourrais jurer que mon coeur s'est arrêté de battre. Il a annoncé qu'il allait m'embrasser d'un ton désinvolte, comme si ça n'avait aucune importance. Ce n'est peut-être pas le cas pour lui, mais pour moi...


Avis :

 Après « Une semaine avec lui », « Deux mois sans elle » et « Trois secrets entre nous » ; c’est « Quatre ans plus tard » avec Owen Maguire, le frère de Fable. Et je ne suis pas déçue malgré que ce ne soit pas un coup de cœur, ni une lecture extraordinaire. J’ai beaucoup aimé les scènes entre Owen et Chelsea, ces deux protagoniste se complètent parfaitement, j’ai eu le sentiment qu’ils étaient réels et c’est assez rare de pouvoir se sentir proche des héros. En dehors de ça, c’est une histoire d’amour, de famille et d’existence en générale. Un récit simple, avec des sujets basiques et pourtant intéressant au fil des pages.

Owen est un jeune homme passionné par le football, mais sa vie est une catastrophe ; il se drogue pour oublier certaines choses, ses résultats scolaires sont en chute libre. C’est alors que sa place dans l’équipe est menacée et qu’il doit se reprendre dans ses études, qu’il rencontre une jeune fille plus qu’intelligente et avec elle tout va changer. C’est un garçon que j’ai bien aimé, sa façon d’évoluer, ses hésitations et ses doutes sont captivants ; au fur et à mesure on se lie à lui, on essaye de comprendre sa façon de penser et d’agir. Franchement il n’est pas parfait, pas du tout même et c’est ça que j’aime tant chez lui ; ses imperfections pures et dures.

Chelsea est douce, très intelligente et surtout d’une grande timidité envers les garçons. Pour ainsi dire ; les relations ne l’intéressent pas, tout ce qu’elle veut ses réussir ses examens et aider sa mère. Et d’un coup, après une rencontre, elle va ressentir du désir et des sentiments vont naître. Elle n’est pas naïve, juste innocente et c’est ce qui est plaisant chez cette fille ; sa manière d’être m’a beaucoup plu. Chelsea ne pleure pas facilement, elle se met rarement en colère ; néanmoins elle sait avoir du caractère quand il faut. Elle sait être persuasive et sa détermination pour atteindre ses objectifs est agréable. Malheureusement, elle ne profite pas de la vie et j’ai eu l’impression de lui ressembler sur ce point ; tout compte fait l’amour peut donner un sens et une certaine fougue.

Entre eux les non-dits ne manquent pas, ils sont justement la « difficulté » les empêchant à s’engager pleinement. Ils hésitent et la honte mets cette relation en danger, menaçant le peu qu’ils ont construit jusqu’à maintenant. Owen et Chelsea ne sont pas des êtres parfaits, pourtant ensemble ils arrivent à transformer ces imperfections en beauté. Un récit d’amour, de drogue, de famille dysfonctionnelle, d’un poète sportif perdu et d’une génie professeur isolée. Ce roman n’est pas génial, ni terne ; il est juste ce qu’il est. En effet, cette histoire raconte tellement de propos réels que s’en en devient au final une œuvre magnifique et véridique, authentique et naturelle. Il n’y a pas forcément de suspense ou d’originalité, mais ça reste toutefois une lecture enrichissante et intéressante dans le vif des sujets abordés. L’absence de profondeur dans les émotions est certainement dommage, toutefois je suis satisfaite du résultat sur le personnage d’Owen ; puisque les sentiments dévoilent un tout autre garçon.

La plume est de Monica Murphy ne touche pas le cœur, étant très ordinaire. Pourtant j’ai bien aimé, son style est agréable comme dans les volumes précédents. Les scènes explicites, malgré qu’il y en ait peu ; elles m’ont semblé belles et harmonieuses, toute en subtilité. Une écriture douce, spontanée et chaleureuse.

Pour résumé c’est un bon roman, parlant d’amour et d’existence éloignée. Entre Chelsea et Owen, la romance est prenante en tout point de vue ; en dépit d’un début où l’histoire se porte sur une attirance réciproque. Je suis plutôt convaincue par cette suite, sur le récit du frère de Fable ; néanmoins l’originalité n’est pas étudiée et les émotions sont faibles en richesse. Heureusement l’écriture et les thèmes traités compensent les vides de l’histoire. « Quatre ans plus tard » est un ouvrage facile à lire avec une pointe d’addictivité.


Note :
8/10.

1 commentaire:

  1. Ta chronique me donne envie de découvrir cette saga ! Alors merci (ou pas)

    RépondreSupprimer

Laissez un commentaire