Mes dernières chroniques

23 sept. 2017

Drew & Fable, Tome 4 : Quatre ans plus tard.


Titre : Drew & Fable, Tome 4 : Quatre ans plus tard.
Auteur : Monica Murphy.
Genre : Romance.
Edition : Milady.
Nombre de pages : 410 pages.
Prix : 18.20€.


Résumé :

J'ai un coeur de pierre, mais je ne peux pas me passer des filles. Leurs sourires, la manière dont elles retiennent leur souffle lorsque que je me penche sur elles pour les embrasser, leur peau douce et la facilité avec laquelle elles se débarassent de leurs vêtements et s'offrent à moi.

 Owen est irrésistible et il le sait. Il accumule les conquêtes d'un soir et passe son temps à faire la fête. Avec la vie qu'il mène, ses résultats à l'université sont en chute libre, et sa place dans l'équipe de football est menacée s'il ne se reprend pas rapidement. On le confie donc aux bons soins de Chelsea, une jolie étudiante particulièrement brillante qui passe pour coincée aux yeux de toute sa promo. Les cours particuliers prennent un tour inattendu lorsque Chelsea comprend que son élève attend plus d'elle que du soutient scolaire...


Extrait :

 - Et si j'étais allergique à l'ail ?
Owen se retourne et me regarde, ses yeux verts écarquillés.
- Ce n'est pas le cas, si ?
Je secoue lentement la tête et esquisse un sourire.
- Non.
Il pousse un profond soupir de soulagement.
- Tu m'as fait peur pendant un instant.
Je doute lui avoir fait peur.
- Mais maintenant, mon haleine va sentir l'ail.

22 sept. 2017

Les Sullivan, Tome 4 : Toi, et toi seule.


Titre : Les Sullivan, Tome 4 : Toi, et toi seule.
Auteur : Bella Andre.
Genre : Romance.
Edition : J'ai lu.
Collection : Passion intense.
Nombre de pages : 310 pages.
Prix : 7.40€.


Résumé :

 Organiser un mariage, voilà qui aurait paru absurde à Sophie Sullivan, bibliothécaire à San Francisco. Et pourtant, la voilà plongée jusqu’au cou dans les préparatifs des noces de son frère Chase. Un défi qui se révèle être un vrai plaisir. Toutefois, la présence de Jake McCann à son côté la ravit et l’irrite à la fois. Jake, le bad boy… et l’objet de vingt ans d’amour à sens unique. Jake qui, malgré les années passées, ne voit en elle que la gentille et innocente petite Sophie. Il la prend pour une fillette ? Soit ! L’heure est venue de lui prouver quel idiot il fait à laisser filer la femme ô combien sensuelle qu’elle est devenue…


Extrait :

 - Je saurais faire n'importe quoi.
Et merde, elle n'était pas supposée répondre ça !
Jamais Jake ne s'était retrouvé au pied du mur. Même face à un père ivre et incontrôlable. Il fallait qu'il reprenne les rênes, avant qu'elle ne l'emmène sur un chemin qu'aucun d'eux n'aurait dû envisager d'emprunter.
- N'importe quoi, hein ?
Sophie acquiesça, malgré sa gêne apparente qui envahit son teint, depuis sa nuque jusqu'à son corsage.
- Je te l'ai déjà dit, lui rappela-t-elle d'un ton calme mais ferme, peu importe ce que tu diras, tu ne me feras pas peur, car je te connais, Jakie.
Le connaître ? Il lui avait déjà tout montré de sa personnalité.
- Dis-moi, est-ce que tu as déjà eu les yeux bandés ? Et je ne parle pas d'un jeu de piñata.
- Je sais de quoi tu parles, lui rétorque-t-elle.
- Combien de fois, princesse ?
- Tu es sûr de vouloir le savoir ? lui lança-t-elle en le fixant.
Merde, il ne l'avait pas vue venir, celle-là. Avant de lui laisser le temps de répondre et de se l'imaginer au lit avec un autre que lui, Jake joua une autre carte.
- Et dans des lieux publics ?
- Définis ce que tu entends par « lieux publics ».
La douce et gentille Sophie Sullivan lui sourit, et pas qu'un peu.
Comme sous les coups répétés d'un direct au foie, Jake eut du mal à reprendre son souffle.
Mais il fallait qu'il tente un dernier va-tout pour faire comprendre à Sophie l'étendue de son erreur.
- D'accord, siffla-t-il entre ses dents. Tu as peut-être un peu de pratique. Mais on sait très bien qu'une fille dans ton genre ne peut pas satisfaire un homme comme moi.
- On parie ?
Il ne s'attendait pas le moins du monde à se voir renvoyer ses propres mots au visage.


Avis :

 « Les Sullivan » est une série que j’apprécie pour sa simplicité, dans cette suite elle est autant de mise que pour les tomes précédents. Par contre j’ai eu un petit plus avec ce volume-ci. Pour ainsi dire c’est l’héroïne de « Toi, et toi seule » qui est plaisante et intéressante à suivre, son parcours et son évolution en tant que femme fatale. Les secrets gagnent à se faire connaître dans ce récit, ils sont plutôt surprenants et peut-être « tabou » dans le monde d’aujourd’hui. En tout cas, en dépit d’une belle écriture et d’un sujet porteur ; ce n’est pas un coup de cœur pour la seule raison que la flamme que je désire n’entoure pas cet ouvrage.

Sophie Sullivan est bien différente de ses frères et de sa sœur. Elle est plus réservée et pleinement passionnée par les livres, une isolation qu’elle aime au plus haut point. Ce n’est pas quelqu’un cherchant le regard des autres et encore moins la reconnaissance. Néanmoins c’est une femme et toute femme souhaite rencontrer l’amour, le vrai et l’unique. Elle est amoureuse depuis sa plus tendre enfance du meilleur ami de l’un de ses frères, ce qui n’est pas bien vu par une partie de sa famille. En tout cas, elle va tout faire pour le mettre dans son lit et faire de lui l’homme de sa vie ; sans forcément penser aux plus grandes conséquences.

Jake McCann n’est pas un homme comme les autres… Enfin tout dépend du point de vue. C’est un héros aimant les femmes, surtout pour coucher avec elle ; en dehors de ça il ne croit pas à l’amour et encore moins au mariage. Mais une jeune femme qu’il connaît depuis presque toujours bouscule tout ses plans, elle le mène par le bout du nez. Il est touchant, d’une certaine manière ; surtout quand il se dévalorise… Je l’ai bien aimé, toutefois c’est un personnage ordinaire ou pas… En effet, son « problème » n’est pas souvent abordé dans les romans, ce qui fait de lui un garçon à part.

C’est une histoire d’amour plutôt compliqué et pourtant si commune. En effet à force de lire des romances, on en connaît le déroulement et les bases, donc au final il n’y a plus de surprise. Seulement dans ce volume-ci j’ai été surprise par le « soucis » de Jake et par la conséquence de la « folie » de Sophie. Ils forment tout les deux un très beau couple, très différent l’un de l’autre mais se comprenant comme des âmes-sœurs. Au fond je cherche toujours l’histoire d’amour la plus naturelle du monde, celle disant dès le début « C’est la femme/homme de ta vie ». Les émotions restent simple, certes elles mettent du baume au cœur et elle donne ce petit pic qu’on aime tant ; mais sans plus…

Bella Andre est une auteur que j’apprécie, ses œuvres sont toujours d’une bonne qualité et d’une pureté grandiose. Les mots qu’elle utilise montrent une sincérité et une authenticité rare. Et malgré un récit basique, c’est une écrivain accomplit à mes yeux.

« Toi, et toi seule » est un roman plaisant, c’est celui que je préfère de la saga « Les Sullivan » pour le moment. Cependant la passion promise n’y est pas vraiment, l’intrigue est basique et terne en rebondissement ; sauf pour les deux moments clés déjà abordé : « la conséquence » et « le tourment ». En dehors de ça c’est une belle romance, avec des traits d’émotions et de surprise. Sophie et Jake m’ont charmé dans leurs imperfections et dans leurs intégrités. Un quatrième tome agréable, plaisant et un peu envoûtant.


Note :
8/10.

20 sept. 2017

Après l'effort.


Titre : Après l'effort.
Auteur : Madeleine Urban, Abigail Roux.
Genre : Romance.
Edition : Milady.
Nombre de pages : 378 pages.
Prix : 7.90€.


Résumé :

Quand les vestiaires deviennent un terrain de jeu...

 Dix ans après la cérémonie des diplômes, Jake Campbell, le sportif adulé, et Brandon Bartlett, l'intello, se retrouvent à enseigner au même lycée, séparés par les mêmes barrières qu'à l'adolescence. Lorsque Brandon est obligé de coacher l'équipe de base ball avec Jake, ils doivent dépasser les préjugés solidement ancrés en eux et se surprennent l'un l'autre par la profondeur de leur amitié subite. Une amitié qui, en dépit des craintes de chacun, a tout le potentiel de devenir bien plus...


Extrait :

 Des fourmillements envahirent le corps de Jake qui suivait des yeux les mouvements de sa main. C'était une marque de tendresse, il n'y avait aucun doute. Bon sang, il ne s'était peut-être pas trompé sur Brandon ! Peut-être ne rêvait-il pas, après tout. À court de mots, il leva la tête vers le prof de sciences. Prenant visiblement conscience de ce qu'il était en train de faire, Brandon se redressa et retira sa main à regret en laissant traîner les doigts sur la peau. Il jeta un coup d'oeil à son compagnon et murmura une excuse qui ne tenait pas debout. Il avait outrepassé son rôle de médecin ou de kiné, et s'était aventuré dans une zone beaucoup plus intime.

Toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites.


Titre : Toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites.
Auteur : Marc Levy.
Genre : Contemporain.
Edition : Pocket.
Nombre de pages : 338 pages.
Prix : 7.40€.


Résumé :

 Quelques jours avant son mariage, Julia reçoit un coup de fil du secrétaire particulier de son père. Comme elle l'avait pressenti, Anthony Walsh - homme d'affaires brillant, mais père distant - ne pourra pas assister à la cérémonie.
Pour une fois, Julia reconnaît qu'il a une excuse irréprochable. Il est mort.

Julia ne peut s'empêcher de voir là un dernier clin d'oeil de son père, qui a toujours eu un don très particulier pour disparaître soudainement et faire basculer le cours de sa vie.

Le lendemain de l'enterrement, Julia découvre que son père lui réserve une autre surprise. Sans doute le voyage le plus extraordinaire de sa vie... et peut-être pour eux deux l'occasion de se dire, enfin, toutes les choses qu'ils ne se sont pas dites.


Extrait :

 - Tout s'est bien passé ? demanda Anthony Walsh, jovial, alors que sa fille venait de rentrer.
- Épatant !
- Alors pourquoi fais-tu cette tête d'enterrement ? Cela dit, mieux vaut tard que jamais...

17 sept. 2017

La confrérie de la dague noire, Tome 5 : L'amant délivré.


Titre : La confrérie de la dague noire, Tome 5 : L'amant délivré.
Auteur : J.R. Ward.
Genre : Bit-lit.
Edition : Milady.
Nombre de pages : 656 pages.
Prix : 9.20€.


Résumé :

Une guerre fait rage à l'insu des humains.

Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire.

 Impitoyable et brillant, Viszs est doté d’un pouvoir de destruction incroyable et d’une aptitude terrifiante à prédire l’avenir. Torturé par son passé, il ne fait pas dans les sentiments. La lutte contre les éradiqueurs est sa seule passion... jusqu’au jour où il croise la route du docteur Jane Whitcomb. Tout pourrait changer grâce à elle, mais Viszs est rattrapé par un destin incompatible avec celui de la jeune humaine...


Extrait :

 Il recula et pressa sa bouche contre la sienne.
- Je t'aime et je t'aimerai même lorsque tu ne sauras plus que j'existe.
Jane cligna des yeux pour retenir ses larmes qui montaient, mais il y en avait trop à retenir. Il les sécha avec ses pouces.

Orgueil et préjugés.


Titre : Orgueil et préjugés.
Auteur : Jane Austen.
Genre : Classique.
Edition : Le Livre de Poche.
Nombre de pages : 501 pages.
Prix : 6.60€.


Résumé :

 Élisabeth Bennet a quatre sœurs et une mère qui ne songe qu'à les marier. Quand parvient la nouvelle de l'installation à Netherfield, le domaine voisin, de Mr Bingley, célibataire et beau parti, toutes les dames des alentours sont en émoi, d'autant plus qu'il est accompagné de son ami Mr Darcy, un jeune et riche aristocrate. Les préparatifs du prochain bal occupent tous les esprits...


Extrait :

 À chaque instant, Elisabeth sentait sa colère s'accroître. Elle fit tout ce qu'elle put pour s'exprimer calmement lorsqu'elle déclara :
- Vous faites erreur, Mr Darcy, si vous croyez qu'en vous exprimant différemment et en vous conduisant davantage en gentleman, vous auriez eu droit à autre chose qu'à la compassion que j'aurais éprouvée en vous opposant un refus.
À ces mots, elle le vit sursauter, mais comme il ne disait rien, elle poursuivit :
- Quelle que soit la façon dont vous auriez pu vous y prendre pour me demander ma main, jamais je n'aurais été tentée de dire oui.
Une fois de plus, sa stupéfaction était évidente, et il la regarda avec une expression à la fois incrédule et mortifiée. Elle continua :